Bourse > Safran > Safran : Safran se donne un mois pour revoir son offre sur Zodiac
SAFRANSAFRAN SAF - FR0000073272SAF - FR0000073272
69.600 € -0.37 % Temps réel Euronext Paris
69.850 €Ouverture : -0.36 %Perf Ouverture : 69.960 €+ Haut : 69.430 €+ Bas :
69.860 €Clôture veille : 1 076 750Volume : +0.26 %Capi échangé : 29 025 M€Capi. :

Safran : Safran se donne un mois pour revoir son offre sur Zodiac

(Tradingsat.com) - Le groupe lance une étude approfondie des comptes de Zodiac. Le prix du rachat devrait être revu à la baisse fin avril.

La tension est à son comble. L’avertissement sur résultats lancé mardi par Zodiac a jeté un pavé dans la mare. La société est en négociations exclusives depuis deux mois avec Safran qui souhaite la racheter. La direction de Safran ne décolère pas de cette dixième révision des profits en deux ans. "Après des mois de déni, Zodiac avait reconnu ses problèmes industriels en novembre dernier, explique un proche du groupe. On pensait qu’ils avaient enfin purgé le problème".

La confiance établie entre la direction des deux groupes a été sérieusement écornée. D’autant que cette alerte sur résultat est lourde. En novembre, Zodiac prévoyait que son bénéfice opérationnel progresserait d’au moins 10% en 2017. Désormais, il assure qu’il baissera de 10%... Dans ces conditions, Safran a indiqué qu’il "intégrera dans ses discussions les conséquences de ces faits nouveaux". L’offre de 10 milliards, à 29,5 euros par action, sera donc revue à la baisse. De combien? Personne ne le sait mais les marchés ont fixé le cours à 23 euros… La baisse du prix sera forte.

Pas de décision avant le 20 avril

Selon les informations de BFM Business, elle devrait intervenir fin avril, avant de signer avec les syndicats les procédures sociales de l’opération qui sont engageantes. Et en tout cas, rien ne se fera avant les résultats semestriels de Zodiac, le 20 avril, qui seront déterminants. D’ici là, Safran ne va pas traîner. Dès aujourd’hui est lancée une étude approfondie des comptes de Zodiac. Un exercice périlleux pour une société cotée qui n’a pas le droit de donner plus d’informations à une société qu’à une autre. Par avocats interposés, Safran posera une multitude de questions pour tenter d’avoir une idée plus claire de la situation de Zodiac. "On va en savoir plus alors que jusqu’ici, la direction de Zodiac n’était pas très transparente", ajoute une source proche de Safran.

Les discussions se limitaient au président du directoire Olivier Zarrouati et au président du conseil de surveillance Didier Domange. Les familles actionnaires de Zodiac qui détiennent 24% de Zodiac, semblent tout aussi choquées par les mauvaises nouvelles de sa direction. "Ils ont enfin touché le fond, rassure un proche de l’opération. Ils deviendront actionnaires de Safran et n’ont pas intérêt à ce que cela tourne mal". Mais désormais, le rapport de force est clairement en faveur de Safran qui va avoir toute la latitude pour négocier. Le groupe a réitéré sa volonté stratégique de racheter Zodiac. "Nous répétons aussi qu’on ne fera pas cette opération à n’importe quel prix, explique un proche du groupe. Et là, on a une excellente occasion de revenir dessus". Les actionnaires de Zodiac vont payer la facture de leurs déboires.

Par la rédaction de BFM Business


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...