Bourse > Safran > Safran : Morgan stanley toujours acheteur après geps
SAFRANSAFRAN SAF - FR0000073272SAF - FR0000073272
64.910 € -0.44 % Temps réel Euronext Paris
64.810 €Ouverture : +0.15 %Perf Ouverture : 65.210 €+ Haut : 64.230 €+ Bas :
65.200 €Clôture veille : 1 145 650Volume : +0.27 %Capi échangé : 27 069 M€Capi. :

Safran : Morgan stanley toujours acheteur après geps

tradingsat

(CercleFinance.com) - Morgan Stanley a réitéré ce matin son conseil acheteur de 'surpondérer' sur le titre de l'équipementier aéronautique français Safran après l'annonce de l'acquisition de Goodrich Electric Power Systems (GEPS) pour 310 millions d'euros en espèces. L'objectif de cours est également maintenu à 34 euros.

En Bourse de Paris où l'indice CAC 40 est en légère hausse, l'action Safran perd 1% à 29,9 euros.

Filiale du groupe américain United Technologies, GEPS, un 'fournisseur aéronautique de premier rang de systèmes électriques embarqués', devrait réaliser en 2012 un chiffre d'affaires de plus de 200 millions de dollars et emploie environ 560 personnes. GEPS est le numéro 2 mondial dans son secteur d'activité, ajoute Morgan Stanley.

Selon la note de recherche, l'acquisition de GEPS 'ne donne pas seulement à Safran l'accès à une technologie électrique qu'il cherchait à acquérir depuis longtemps. Elle devrait aussi soulager l'inquiétude quant à la politique du groupe en matière de fusions-acquisitions', alors que les achats sont souvent considérés comme des opérations destructrices de valeur boursière.

Certes, le prix payé pour GEPS paraît élevé, à deux fois environ le chiffre d'affaires. 'Cependant, Safran s'attend à ce que la marge de GEPS s'aligne sur celle de sa division Equipements, soit une marge à deux chiffres, grâce aux synergies et à une hausse des volumes', indique la note.

Morgan Stanley rappelle que Safran était auparavant engagé des discussions avec un autre équipementier, Zodiac, en 2010. Zodiac vaut actuellement 4,4 milliards d'euros en Bourse, soit plus du tiers de la capitalisation de Safran. Il s'agirait donc d'une cible d'une toute autre taille. Les investisseurs craignaient que le groupe soit toujours à la recherche d'opérations de grande taille potentiellement déstabilisantes, ce qui ne semble plus être le cas.

Après 1,71 euros en 2011, Morgan Stanley table sur un bénéfice par action Safran de 2,15 euros cette année, puis de 2,65 euros en 2013.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...