Bourse > Rtl group > Rtl group : Les résultats de Bertelsmann en hausse au premier semestre
RTL GROUPRTL GROUP RTL - LU0061462528RTL - LU0061462528
74.070 € +0.37 %
73.000 €Ouverture : +1.47 %Perf Ouverture : 74.200 €+ Haut : 73.000 €+ Bas :
73.800 €Clôture veille : 5 668Volume : +0.00 %Capi échangé : 11 465 M€Capi. :

Rtl group : Les résultats de Bertelsmann en hausse au premier semestre

Les résultats de Bertelsmann en hausse au premier semestreLes résultats de Bertelsmann en hausse au premier semestre

BERLIN (Reuters) - Le groupe de médias Bertelsmann a annoncé mercredi une progression de 4,5% de son résultat opérationnel au premier semestre, les revenus de RTL Group en France et en Allemagne et ceux de ses activités d'édition lui ayant permis de compenser des pertes dans de nouvelles divisions.

Le groupe allemand, qui contrôle également la maison d'édition anglo-saxonne Penguin Random House, a fait état d'un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciations et amortissement (Ebitda) de 1,1 milliard d'euros pour ses opérations poursuivies, contre 1,06 milliard un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires a diminué de 0,9% à 7,97 milliards d'euros mais le groupe a pu dégager une croissance organique de 1,3%.

RTL Group, la filiale de télédiffusion de Bertelsmann, a annoncé la semaine dernière un chiffre d'affaires en repli de 2% et inférieur aux attentes du fait d'une baisse des revenus de sa filiale de production FremantleMedia et de la concurrence pour les retombées publicitaires du championnat d'Europe de football.

Bertelsmann a confirmé ses objectifs d'une croissance du chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'année et d'une rentabilité opérationnelle élevée. Le groupe attend par ailleurs un bénéfice net une nouvelle fois supérieur au milliard d'euros et vise pour le moyen terme un chiffre d'affaires de 20 milliards.

Interrogé sur les conséquences du vote britannique en faveur d'une sortie de l'Union européenne, Thomas Rabe, le président du directoire de Bertelsmann, a affirmé que le groupe n'avait aucune raison de quitter le Royaume-Uni.

"Notre activité en Grande-Bretagne est à visée locale et nous ne pensons pas que ces circonstances changeront", a-t-il dit. "Nous considérons la Grande-Bretagne comme un marché ouvert est l'un de nos plus importants marchés. On entend s'y renforcer encore et continuer d'y investir."

(Harro ten Wolde, Véronique Tison pour le service français)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...