Bourse > Royal dutch shella > Royal dutch shella : Un coupon quasi-obligataire, selon Morgan Stanley
ROYAL DUTCH SHELLAROYAL DUTCH SHELLA RDSA - GB00B03MLX29RDSA - GB00B03MLX29
25.700 € +0.39 %
25.660 €Ouverture : +0.16 %Perf Ouverture : 25.865 €+ Haut : 25.610 €+ Bas :
25.600 €Clôture veille : 8 042 890Volume : +0.37 %Capi échangé : 55 190 M€Capi. :

Royal dutch shella : Un coupon quasi-obligataire, selon Morgan Stanley

tradingsat

(CercleFinance.com) - Morgan Stanley confirme ce matin son conseil acheteur de 'surpondérer' l'action de la major pétrolière anglo-néerlandais Royal Dutch Shell, en arguant notamment de la nature quasi-obligataire du coupon qu'elle détache, et qui procure actuellement un rendement proche de 5%. L'objectif de cours reste fixé à 2.600 pence.

En Bourse de Londres, l'action Shell grappillait 0,3% ce matin à 2.173 pence. Elle est également cotée à Amsterdam, où elle gagne 0,3% également à 27,2 euros.

Un rendement de 5% environ est largement supérieur à celui qui est procuré par les emprunts d'Etat fédéraux américains indexés sur l'inflation, et ce jusqu'aux maturités expirant en 2028, soulignent les analystes. De plus, si l'inflation venait à accélérer, il est probable que le prix du pétrole suivrait, ce qui devrait permettre à Shell de maintenir une politique de dividende intéressante relativement aux produits de taux.

'Plus que ceux de toute autre major européenne, les dividendes de Shell présentent des caractéristiques proches des coupons obligataires (davantage garantis que ceux des actions, ndlr)', indique la note de recherche. En effet, le cash-flow libre dégagé par Shell, qui devrait encore profiter ces prochaines années du pipeline de projets en cours de développement, est une des meilleures garanties du maintien du dividende.

'En outre, nous estimons qu'il faudrait que le baril de brut demeure pendant cinq années vers 50 dollars avant que le ratio d'endettement net sur fonds propre n'atteigne les 30%', ajoutent les analystes.

Pour ne rien gâter, les réserves du groupe lui assurent 58 années de production environ. Celles de Shell se sont d'ailleurs montrées les mieux orientées ces dernières années, ce qui ajoute à la visibilité du groupe.

'Enfin, dans une perspective historique, Shell a démontré le plus fort engagement (du secteur) à défendre son dividende, puisqu'il tend à l'augmenter progressivement depuis environ 70 ans', indique la note.

Bref, au final, 'la protection contre l'inflation offerte par le dividende de Shell et son rendement de l'ordre de 5% sont deux éléments qui devraient être de plus en plus recherchés sur les marchés', estiment les analystes.

Et ce d'autant que la valorisation actuelle du titre est actuellement proche de ses plus bas niveaux de l'année 2009, estiment les analystes.


Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...