Bourse > Renault > Renault : Renault Trucks Defense intéressé par Nexter et Patria
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
76.290 € +2.71 % Temps réel Euronext Paris
73.860 €Ouverture : +3.29 %Perf Ouverture : 76.980 €+ Haut : 73.670 €+ Bas :
74.280 €Clôture veille : 1 036 000Volume : +0.35 %Capi échangé : 22 561 M€Capi. :

Renault : Renault Trucks Defense intéressé par Nexter et Patria

tradingsat

PARIS (Reuters) - Renault Trucks Defense (RTD), qui vient de boucler le rachat du fabricant de blindés légers Panhard, s'intéresse toujours à son concurrent Nexter, constructeur du char Leclerc, et regarde aussi du côté du finlandais Patria, a déclaré mercredi son président Gérard Amiel.

RTD, filiale du suédois Volvo, a finalisé le 25 octobre l'acquisition du français Panhard, entamant un mouvement de consolidation tant attendu du marché de l'armement terrestre.

Cette acquisition devrait aider RTD à atteindre son objectif de 700 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2015 - contre 253 millions en 2011 - avec une part à l'exportation portée à 50-60% comparé à environ 10% l'an passé.

Une consolidation du marché de l'armement terrestre en France, voire en Europe, paraît de plus en plus souhaitable pour faire face à la concurrence internationale dans la course aux contrats dans les pays émergents au moment où les budgets de défense se réduisent.

"Nous avons plusieurs dossiers en cours d'examen mais qui ne se concrétiseront pas nécessairement à court terme", a dit Gérard Amiel lors d'une conférence de presse, observant que l'intégration de Panhard dans RTD devrait prendre deux ans.

Il a cependant précisé que la vocation du groupe n'était pas de fabriquer de l'armement, un domaine "extrêmement spécifique" réservé aux spécialistes, et qu'il préférait rester sur son coeur de métier, la construction de véhicules.

Un rapprochement avec Nexter ne pourrait se faire qu'à condition de la revente à terme de son activité de munitions, a précisé Gérard Amiel à des journalistes, rappelant que des discussions avaient achoppé l'an dernier précisément sur ce point.

Le gouvernement précédent avait envisagé l'apport de la division de munitions de Thales à celle de Nexter en échange d'une montée de l'équipementier dans le capital du constructeur du char Leclerc à hauteur de 10 à 25%. Mais ce projet est gelé depuis l'élection présidentielle.

Gérard Amiel a également dit à des journalistes avoir des "échanges" avec le finlandais Patria, une alternative à Nexter pour un scénario de rapprochement.

RTD et Nexter coopèrent depuis un an sur le programme de véhicule blindé multirôle (VBMR) destiné à remplacer l'actuel véhicule de l'avant blindé (VAB) dans l'armée française.

Gérard Amiel a dit ne pas s'attendre à un appel d'offres sur ce programme d'ici le dernier trimestre 2013, soit avec deux ans de retard sur le calendrier initial.

Le gouvernement aura d'ici-là publié début 2013 le Livre blanc de la défense, base de la loi de programmation militaire qui fixera les lignes directrices des grands programmes pour la période 2014-2019.

Cyril Altmeyer, édité par Jean-Michel Bélot

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...