Bourse > Renault > Renault : Renault revient en inde avec fluence et une nouvelle stratégie
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
81.650 € +1.30 % Temps réel Euronext Paris
80.930 €Ouverture : +0.89 %Perf Ouverture : 81.810 €+ Haut : 80.910 €+ Bas :
80.600 €Clôture veille : 264 140Volume : +0.09 %Capi échangé : 24 146 M€Capi. :

Renault : Renault revient en inde avec fluence et une nouvelle stratégie

Renault revient en inde avec fluence et une nouvelle stratégieRenault revient en inde avec fluence et une nouvelle stratégie

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé lundi le lancement commercial de la Fluence en Inde, premier volet de sa nouvelle stratégie sur un marché en plein boom dont il aimerait capter 5% après 2016.

Le constructeur au losange revient ainsi sur un marché indien dont il est quasiment absent depuis l'échec de son partenariat avec Mahindra.

Le pays est appelé, selon lui, à devenir le quatrième marché automobile mondial en 2015, avec 3,7 millions de véhicules, contre trois millions attendus fin 2011. En 2016, l'Inde devrait représenter un volume de 4-4,5 millions d'unités.

"Renault aimerait atteindre 5% du marché indien après 2016", a indiqué à Reuters, par téléphone de New Delhi, le directeur général de Renault en Inde, Marc Nassif. "Il est clair qu'on a cette ambition le plus vite possible."

Après la berline Fluence, fabriquée à Chennai (Madras) dans une usine de l'alliance avec Nissan, suivra en octobre le crossover Koleos, puis d'ici 2012 trois autres modèles, dont un 4x4 et une berline compacte.

Fluence et Koleos sont également disponibles en Europe, mais sont alors produits respectivement en Turquie et en Corée du Sud.

"En Inde, on aime la technologie. Dans ce contexte, la nouvelle stratégie de Renault consiste à arriver par le haut sur le marché indien pour installer d'emblée l'image de la marque à travers la technologie de ses meilleurs produits", a expliqué Renan Livet, responsable marketing de la région Asie-Afrique, dans un communiqué.

400.000 VÉHICULES PAR AN D'ICI 2015

Renault opte ainsi pour un angle d'attaque différent de celui emprunté en 2005 lorsqu'il a créé une JV avec l'indien Mahindra & Mahindra pour commercialiser la Logan, fer de lance du low cost de Renault Dacia.

Après des débuts prometteurs, le modèle avait vu ses ventes décliner à cause notamment d'une taxation accrue des voitures de plus de quatre mètres. Devenue trop chère pour beaucoup d'Indiens, la Logan ne parvenait pas non plus à séduire les classes moyennes du pays.

En avril 2010, Renault jetait l'éponge et se désengageait de sa coentreprise, mais tout en assurant que l'Inde faisait toujours partie de ses priorités à l'international.

Dans le cadre de sa nouvelle stratégie, une fois la marque réinstallée cette fois sur les segments milieu de gamme et supérieurs, Renault compte toujours proposer un véhicule à prix plus attractif, inférieur même à celui de la Logan dans le projet initial avec Mahindra, a souligné Marc Nassif.

L'usine de Chennai, qui emploie 3.600 personnes et dont la capacité devrait atteindre 400.000 véhicules par an d'ici 2015, représente pour l'alliance un investissement total de 700 millions d'euros environ, dont plus de la moitié ont déjà été réalisés.

Renault-Nissan suit également de près le travail de Bajaj Auto, spécialiste indien du deux-roues, sur les petites voitures à bas coût. Mais le groupe au losange ne donne plus de calendrier et préfère attendre de voir la plate-forme que proposera Bajaj avant d'envisager un éventuel codéveloppement avec le groupe indien sur ce segment.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...