Bourse > Renault > Renault : Renault produira à Flins la prochaine Micra de Nissan
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
81.570 € -0.26 % Temps réel Euronext Paris
81.950 €Ouverture : -0.46 %Perf Ouverture : 82.370 €+ Haut : 81.540 €+ Bas :
81.780 €Clôture veille : 326 043Volume : +0.11 %Capi échangé : 24 122 M€Capi. :

Renault : Renault produira à Flins la prochaine Micra de Nissan

La prochaine Micra de Nissan sera produite à Renault FlinsLa prochaine Micra de Nissan sera produite à Renault Flins

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault a annoncé vendredi que la prochaine génération de la Micra de Nissan serait produite dans son usine de Flins (Yvelines), une décision qui concrétise un engagement pris le mois dernier par le constructeur automobile pour convaincre les syndicats de signer son accord de compétitivité en France.

Ce sera la première fois que des voitures du groupe japonais destinées au marché européen sortiront d'une usine d'assemblage française.

La production de la Micra à Flins commencera dans trois ans, en 2016, et le volume de production est fixé à 82.000 véhicules par an en année pleine, ont précisé Renault et son partenaire Nissan dans un communiqué commun.

"Cette annonce est une bonne nouvelle pour l'usine de Flins d'abord, mais aussi pour toutes les usines Renault en France" a déclaré le PDG de Renault Carlos Ghosn, cité dans le communiqué.

"Les efforts consentis par les salariés de le cadre de l'accord Renault commencent à porter leurs fruits."

La direction de Renault s'est engagée à allouer un volume de production supplémentaire de 80.000 unités par an pour le compte des partenaires du groupe en échange de l'accord de compétitivité obtenu de haute lutte mi-mars avec les syndicats. Cet accord prévoit un allongement du temps de travail, un gel des salaires et une réduction des effectifs en France.

L'arrivée d'un nouveau modèle permettra de relever le niveau d'activité de Flins, en concurrence sur la Clio avec le site turc de Bursa, plus compétitif, tandis qu'à cause du lent décollage du marché électrique, Zoé ne constitue pas encore un véritable relais de croissance pour l'usine.

"Je me méfie des effets d'annonce, et j'attends de voir si les Micra représenteront vraiment un volume supplémentaire pour Flins, et si elles ne vont pas remplacer une partie des Clio produites sur place", a réagi Ali Kaya, représentant CGT du site de Flins.

Le ministre du Redressement productif s'est félicité de l'attribution de la prochaine Micra à Flins. "Elle démontre le bon fonctionnement et les bénéfices réciproques de l'alliance nouée entre Renault et Nissan en 1999 et qui est aujourd'hui renforcée", a dit Arnaud Montebourg dans un communiqué.

L'usine de Flins produit actuellement deux générations de Clio ainsi que la Zoé électrique. Elle a assemblé l'an dernier près de 116.000 véhicules pour un effectif de 2.600 personnes.

Il y a deux semaines, des sources avaient dit à Reuters que Renault allait également produire en France le fourgon Nissan Primastar, actuellement assemblé en Espagne.

Renault produit déjà des véhicules pour son partenaire japonais, mais seulement des utilitaires. Après une fourgonnette Nissan assemblée à Maubeuge (Nord), le groupe assemble actuellement le NV400, dérivé du grand fourgon Master, à Batilly (Moselle).

La Nissan Micra est aujourd'hui fabriquée à Chennai, en Inde. Flins produira le modèle pour l'Europe tandis que le site indien continuera de fabriquer des Micra pour les autres marchés.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...