Bourse > Renault > Renault : Renault-Nissan va supprimer des centaines de postes en Inde
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
74.280 € -1.76 % Temps réel Euronext Paris
74.980 €Ouverture : -0.93 %Perf Ouverture : 74.980 €+ Haut : 73.690 €+ Bas :
75.610 €Clôture veille : 661 457Volume : +0.22 %Capi échangé : 21 966 M€Capi. :

Renault : Renault-Nissan va supprimer des centaines de postes en Inde

Renault-Nissan envisagerait de supprimer 3.000 postes en IndeRenault-Nissan envisagerait de supprimer 3.000 postes en Inde

PARIS (Reuters) - L'alliance Renault-Nissan envisage de supprimer plusieurs centaines de postes en Inde et de réduire la production de son usine d'Oragadam, près de Chennai (Madras), dans le sud du pays, a déclaré jeudi soir le président de la filiale locale de Nissan.

Cette décision vise à répondre au ralentissement des ventes lié au petit nombre de lancements de nouveaux produits et à la concurrence croissance de concurrents comme Maruti Suzuki India ou Hyundai Motor.

"Les ventes sur le marché intérieur connaissent des hauts et des bas", a déclaré Guillaume Sicard, président de Nissan India. "Aujourd'hui, nous sommes dans une situation où nous devons adapter légèrement les effectifs de notre usine."

Il a précisé que le projet concernait quelques centaines de postes mais n'a pas donné de chiffre précis.

L'alliance Renault-Nissan emploie 8.000 personnes sur le site d'Oragadam, parmi lesquels 1.200 travailleurs temporaires dont certains ne verront pas leur contrat renouvelé, a-t-il expliqué.

"Dans quelques mois, j'espère que ça repartira à la hausse", a poursuivi Guillaume Sicard, ajoutant que Nissan visait toujours 5% du marché indien des véhicules de tourisme d'ici 2020.

Le site indien de Renault-Nissan a une capacité de 400.000 véhicules par an et opère actuellement à 70% de sa capacité. Chacune de ses deux lignes peut produire jusqu'à 40 voitures à l'heure.

L'une des deux lignes va continuer de tourner à 100% de ses capacités mais l'autre verra sa production réduite de "quelques unités à l'heure", a dit Guillaume Sicard, précisant que cette réduction sera inférieure à 25%.

Le quotidien Economic Times of India avait auparavant fait état de l'intention de l'alliance de supprimer jusqu'à 3.000 postes et de réduire de moitié la production de l'usine.

GM A DÉJÀ ARRÊTÉ L'UNE DE SES DEUX USINES INDIENNES

Le marché automobile indien a progressé de 5% sur les trois premiers mois de l'année mais il a souffert ces derniers mois des incertitudes économiques. Plusieurs constructeurs étrangers, comme General Motors, Ford ou Volkswagen ont subi des baisses à deux chiffres de leurs ventes, selon les statistiques du secteur.

Le mois dernier, GM a annoncé l'arrêt de la production de l'une de ses deux usines indiennes en raison de la faiblesse des ventes.

Renault-Nissan, comme d'autres constructeurs étrangers, doit aussi faire face à une nouvelle concurrence avec l'entrée récente de Maruti Suzuki et Hyundai sur le segment des SUV (sport-utility vehicle), jusqu'alors le principal moteur de la croissance de l'alliance franco-japonaise en Inde.

"C'est la raison pour laquelle le reste du marché souffre un peu", a dit Guillaume Sicard, ajoutant espère regagner du terrain avec le lancement de plusieurs petits modèles l'année prochaine.

Sur les 12 mois à fin mars, les ventes de Nissan en Inde ont augmenté de 25% à plus de 47.000 unités, soit une part de marché d'un peu moins de 2%, mais cette croissance a été en grande partie à mettre au crédit de sa marque d'entrée de gamme Datsun.

Les ventes de Renault sur la même période ont baissé de 24% à 43.384 véhicules et sa part de marché est repassée sous 2%, selon les statistiques de la Society of Indian Automobile Manufacturers (SIAM).

A titre de comparaison, Maruti Suzuki, le numéro un du marché, a vu ses ventes progresser de 11% à 1,17 million de véhicules.

(Aditi Shah, avec Matthieu Protard, édité par Marc Angrand)

Copyright © 2015 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...