Bourse > Renault > Renault : Renault-Nissan et Daimler vont investir ensemble au Mexique
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
86.640 € +0.22 % Temps réel Euronext Paris
86.160 €Ouverture : +0.56 %Perf Ouverture : 86.990 €+ Haut : 86.160 €+ Bas :
86.450 €Clôture veille : 19 518Volume : +0.01 %Capi échangé : 25 621 M€Capi. :

Renault : Renault-Nissan et Daimler vont investir ensemble au Mexique

Renault-Nissan et Daimler vont investir ensemble au MexiqueRenault-Nissan et Daimler vont investir ensemble au Mexique

PARIS (Reuters) - Renault-Nissan et Daimler ont annoncé vendredi leur intention d'investir ensemble un milliard d'euros pour développer, et produire dans une nouvelle usine au Mexique, la future génération de petites voitures compactes Mercedes et Infiniti.

Les deux groupes ont précisé que cet investissement serait partagé à parité. Le projet, dont Reuters s'était déjà fait l'écho en mars, permettra à Daimler d'augmenter sa production pour l'Amérique du Nord et à Nissan de porter sa capacité de production sur le sol mexicain à plus d'un million de véhicules.

La nouvelle usine commune, d'une capacité annuelle de 300.000 unités, verra le jour sur le site de production Nissan d'Aguascalientes. L'usine devrait commencer à produire des voitures Infiniti, la marque haut de gamme de Nissan, à compter de 2017, suivie par des voitures Mercedes en 2018.

"Le développement conjoint de véhicules compact premium à Aguascalientes et la production commune représentent l'un des plus importants projets entre l'alliance Renault-Nissan et Daimler", a déclaré Carlos Ghosn, PDG de Renault-Nissan. "Il montre aussi que notre collaboration, forgée en Europe, est devenue d'envergure globale."

Le projet représentera 5.700 créations de postes d'ici 2021, lorsque le site atteindra sa pleine capacité. Sur les autres continents, les nouveaux véhicules produits en commun au Mexique seront assemblés dans des usines distinctes des deux partenaires.

Renault-Nissan et Daimler sont associés depuis 2010, et détiennent chacun 3,10% du capital de l'autre. Dans le cadre de ce partenariat, Renault fournit déjà des petits moteurs à Daimler, produit en France une camionnette pour Mercedes sur la base du Kangoo et a développé avec Daimler l'architecture de la nouvelle Twingo et de la prochaine Smart quatre places.

Nissan est quant à lui implanté depuis 1966 au Mexique, où il a ouvert sa première usine hors du Japon et est aujourd'hui la première marque automobile avec 25% de part de marché. La capacité de production du groupe sur place est actuellement de 850.000 unités, et dépassera à terme un million grâce à la nouvelle usine, avec des débouchés en Amérique du Nord - Etats-Unis et Canada - comme en Amérique du Sud, deux zones du monde où la demande automobile est en plein boom.

Renault compte de son côté des sites de production en Colombie, en Argentine et au Brésil, son deuxième marché derrière la France, mais l'éventualité de produire une voiture du groupe au losange chez son partenaire japonais au Mexique ne s'est à ce jour jamais concrétisée.

"Il y a eu beaucoup d'études sur la production d'une voiture Renault au Mexique, elles n'ont jamais abouti à une conclusion positive", a déclaré Carlos Ghosn au cours d'une conférence de presse transmise sur internet. "Cela ne veut pas dire qu'elles n'aboutiront pas dans le futur, mais pour le moment il n'y a pas de décision en ce sens."

(Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...