Bourse > Renault > Renault : Renault et nissan vont doubler leurs synergies d'ici 2012
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
80.850 € +0.21 % Temps réel Euronext Paris
80.910 €Ouverture : -0.07 %Perf Ouverture : 81.100 €+ Haut : 80.170 €+ Bas :
80.680 €Clôture veille : 784 286Volume : +0.27 %Capi échangé : 23 909 M€Capi. :

Renault : Renault et nissan vont doubler leurs synergies d'ici 2012

tradingsat

par Gilles Guillaume et Laurence Frost

PARIS (Reuters) - Renault et Nissan veulent doubler à quatre milliards d'euros d'ici 2016 les nouvelles synergies dégagées grâce à leur alliance, pour faire face notamment au durcissement des conditions de marché en Europe, a-t-on appris de sources proches des deux groupes.

Ce chiffre a été annoncé en interne lors d'une convention des cadres de Renault et Nissan organisée fin septembre à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine) à la veille du Mondial de l'automobile.

"L'objectif (de cette convention) était de voir comment, au bout de 13 ans, l'alliance pouvait accélérer ses synergies dans tous les domaines", a indiqué à Reuters une des sources, proche de Renault.

"(Le PDG de Renault et de Nissan) Carlos Ghosn a annoncé qu'il nous faudrait rechercher de nouvelle synergies représentant le double de ce que nous avons obtenu au jour d'aujourd'hui", a ajouté une autre source, proche cette fois de l'alliance.

L'année 2016 correspond au terme de l'actuel plan stratégique de Renault, "Drive the change".

Pour atteindre ce nouvel objectif de synergies, les deux partenaires réfléchissent à un renforcement de leur holding Renault-Nissan BV, basée aux Pays-Bas, ont précisé plusieurs de ces sources. Cette structure, au siège de laquelle s'est tenue le dernier conseil d'administration de Renault, détient actuellement 100% des deux coentreprises chargées de piloter les synergies dans les achats et l'informatique.

Selon les sources, les coentreprises pourraient voir leurs compétences élargies ou d'autres coentreprises pourraient voir le jour, par exemple dans la logistique.

En parallèle, des responsables de Renault et Nissan examinent également la structure de l'alliance, selon les sources interrogées par Reuters, qui ont indiqué que les discussions en étaient encore à un stade très préliminaire.

OPTIMISER LES COÛTS

A la Bourse de Paris, le titre Renault a pris près de 10% à la diffusion de cette information, grimpant à un plus haut de 37,725 euros.

A 17h05, l'action prenait encore 4,58% à 35,93 euros, dans des volumes représentant près de trois fois et demie leur moyenne quotidienne des trois derniers mois, et signait la plus forte hausse de l'indice CAC 40 (+0,85%).

Une porte-parole de Renault-Nissan a refusé de faire un commentaire sur l'objectif de synergies ou sur une éventuelle évolution de la structure de l'alliance.

Renault détient 43,4% de Nissan, et Nissan 15% de Renault. L'Etat français détient 15,01% de Renault et en est le principal actionnaire.

Depuis leur mariage en 1999, les deux partenaires mettent en commun un nombre croissant de moyens afin d'optimiser leurs coûts : achats, systèmes informatiques, mais aussi moteurs et plates-formes.

Le vice-président de Nissan, Yasuhiro Yamauchi, a déclaré lundi à la presse au Japon que le constructeur nippon avait l'intention de produire en 2016 quelque 60% de ses véhicules sur une nouvelle plate-forme commune polyvalente (appelée Common Module Family ou CMF) sur laquelle Renault produira aussi des voitures, contre 12% prévus en 2013, année où elle sera lancée.

Renault-Nissan avait réalisé 1,5 milliard d'euros de nouvelles synergies en 2009. Pour cette année, Carlos Ghosn s'est fixé pour objectif 2,1 milliards d'euros.

Le PDG de Renault-Nissan a réaffirmé au Mondial de l'automobile que l'amélioration opérationnelle de Renault primait sur une éventuelle évolution de la structure de l'alliance.

Les investisseurs attendent en revanche depuis longtemps une évolution qui permettrait de mieux refléter le poids respectif des deux partenaires et de simplifier le calcul de la valorisation du constructeur français.

UNE DISSYMÉTRIE HISTORIQUE

La capitalisation boursière de Renault avoisinait à la clôture vendredi dix milliards d'euros, soit moins que la valeur de ses participations. Nissan, dont les ventes en volumes ont représenté l'an dernier 1,7 fois celles de son partenaire français, pèse de son côté près de 30 milliards d'euros en Bourse.

Le déséquilibre entre les participations des deux alliés - Nissan ne peut pas de surcroît exercer les droits de vote attachés à ses actions - remonte aux origines de l'alliance. Renault avait alors volé au secours de Nissan, en grande difficulté financière, en prenant une participation de 36,8% dans Nissan Motor, de 15,2% dans Nissan Diesel et en rachetant les cinq filiales financières de Nissan en Europe.

En 2002, année marquée par une poursuite de la diminution de la part de l'Etat français dans le capital de Renault, le groupe au losange était monté à 44,4% dans Nissan, tandis que le japonais avait en échange fait son entrée au capital de Renault.

Depuis, l'équilibre capitalistique entre les deux alliés a peu évolué, exception faite de l'année 2010, quand l'arrivée du partenaire allemand Daimler a entraîné une légère réduction à 43,4% de la part de Renault dans Nissan.

Renault et Nissan ont toutefois rééquilibré cette année leur poids respectif au sein d'AvtoVAZ, le constructeur russe des Lada dont le groupe français détenait seul 25% depuis 2008. A l'occasion de la prise de contrôle d'AvtoVAZ par l'alliance, Renault montera d'ici à 2014 à 35% dans le groupe russe, tandis que Nissan y fera son entrée à hauteur de 15%.

Edité par Dominique Rodriguez

Copyright © 2012 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...