Bourse > Renault > Renault : Credit Suisse ramène sa cible à 86 euros
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
80.600 € -0.31 % Temps réel Euronext Paris
80.260 €Ouverture : +0.42 %Perf Ouverture : 80.630 €+ Haut : 79.640 €+ Bas :
80.850 €Clôture veille : 570 215Volume : +0.19 %Capi échangé : 23 835 M€Capi. :

Renault : Credit Suisse ramène sa cible à 86 euros

tradingsat

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une note sectorielle sur les constructeurs automobiles européens, Credit Suisse a réduit ses objectif de cours sur la totalité des valeurs suivies. En cause : les risques causés par les divisions de services financiers. Avec Fiat Chrysler, l'action Renault est la seule à rester conseillée à 'surperformance', ce qui équivaut grosso modo à une recommandation d'achat. La cible est ramenée de 93 à 86 euros, mais elle présage toujours d'un potentiel de hausse.

A la Bourse de Paris ce matin, l'action Renault décolle de près de 6% à 72,9 euros.

Notons qu'au Japon, Nissan, dont Renault détient près de 44% du capital, a fait état de résultats trimestriels supérieurs aux attentes dopés notamment par le succès du 'crossover' Rogue.

Selon Credit Suisse, le marché sous-estime largement le risque lié aux divisions de financement des constructeurs automobiles. Ce marché pourrait en effet se retourner et induire un 'bas de cycle' lourd de pertes potentielles. En outre, ce risque pourrait se doubler des conséquences du ralentissement de la demande de véhicules industriels et peser sur la valorisation du secteur en Bourse.

De ce point de vue, ajoute Credit Suisse, les acteurs allemands sont les plus exposés, ce qui explique que les conseils de 'sous-performance' sur BMW et Daimler soient maintenus.

Certes, Renault dispose également de sa propre division de services financiers, RCI Banque. Cependant, les analystes estiment que le titre est moins sujet au risque de baisse que ses comparables. Pourquoi ? D'abord car la dynamique de ses ventes demeure 'forte', et que le mix par pays est plus favorable, y compris pour le financement. De plus, selon Credit Suisse, RCI Banque est centrée sur l'Europe, surtout la France. Et la hausse du coût du risque semble mesurée.

'De notre point de vue, le risque que représentent les services financiers de Renault semble gérable puisque depuis 2008, l'augmentation de se actifs financiers (+ 37%) a été moins forte que celle des groupes allemands (+ 63%)”, argumente Credit Suisse.


Copyright (c) 2016 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...