Bourse > Renault > Renault : Record de ventes pour le marché automobile américain en 2015
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
82.310 € +2.76 % Temps réel Euronext Paris
80.300 €Ouverture : +2.50 %Perf Ouverture : 82.610 €+ Haut : 80.300 €+ Bas :
80.100 €Clôture veille : 1 383 120Volume : +0.47 %Capi échangé : 24 341 M€Capi. :

Renault : Record de ventes pour le marché automobile américain en 2015

Record en vue pour le marché automobile américain en 2015Record en vue pour le marché automobile américain en 2015

par Bernie Woodall

DETROIT (Reuters) - L'industrie automobile aux Etats-Unis a réalisé une année 2015 record malgré des ventes inférieures aux attentes pour le seul mois de décembre, et la plupart des analystes du secteur s'attendent à une année 2016 encore meilleure.

Sur l'ensemble de 2015, les ventes de véhicules ont atteint 17,47 millions unités, franchissant le précédent record de 17,41 millions de véhicules vendus en 2000, selon les chiffres d'Autodata, la baisse du prix de l'essence, le crédit facile et une croissance modérée ayant relancé le secteur.

WardsAuto, qui fournit des statistiques utilisées par le gouvernement américain pour ses analyses économiques, a lui aussi annoncé un record de ventes en 2015, à 17,39 millions véhicules, au-delà de la barre des 17,35 millions de 2000.

Autodata a précisé que les ventes de décembre, en rythme annualisé et ajustées de variations saisonnières, ont représenté 17,34 millions de véhicules, un chiffre nettement inférieur aux 18,1 millions attendues selon une enquête de Thomson Reuters auprès de 38 économistes et analystes. Il s'agit néanmoins du meilleur mois de décembre de l'histoire du secteur automobile.

Certains spécialistes, dont TrueCar Inc, estiment que les ventes aux Etats-Unis atteindront la barre des 18 millions de véhicules cette année et que la hausse des taux de la Réserve fédérale américaine ne devrait pas décourager les acheteurs.

Mark Wakefield chez AlixPartners s'attend à ce que les ventes atteignent leur pic en 2016, à 17,75 millions de véhicules, avant de retomber à 17,4 millions en 2017, à 16,1 millions en 2018 et à 15,2 millions en 2019.

General Motors, le premier constructeur américain prédit également une nouvelle année record en 2016.

"L'économie américaine continue de croître et les principaux facteurs qui soutiennent la demande de véhicules neufs sont en place, ce qui fait que nous nous attendons à une nouvelle année record en termes de ventes en 2016", explique Mustafa Mohatarem, économiste en chef de GM. Ces facteurs sont l'emploi et la hausse des salaires, qui resteront soutenus cette année, dit-il.

Le numéro un aux Etats-Unis a fait état de ventes en hausse de 5,7% en décembre sur un an. Ford, le numéro deux, affiche pour sa part une progression de 8% sur le dernier mois de 2015. Le japonais Toyota, numéro trois des ventes aux Etats-Unis, a fait mieux encore avec un bond de 11%.

Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et Nissan ont annoncé respectivement des ventes en hausse de 13% et de 19%. FCA a fait état de 217.527 vendus le mois dernier, grâce notamment à un bond de 42% des ventes de sa marque Jeep, portant ses ventes sur l'année 2015 à 2,24 millions d'unités au total, en hausse de 7% par rapport à 2014.

Les ventes de la marque Volkswagen ont en revanche encore baissé de 9% en décembre après avoir chuté de 25% en novembre en raison du scandale des émissions polluantes.

Les bons résultats du secteur automobile en 2015 s'expliquent en outre par la vigueur du segment des SUV, illustré par le succès en décembre du modèle Rogue de Nissan, dont les ventes ont progressé de 78%, à environ 26.500 unités.

Les ventes de voitures de luxe Mercedes-Benz de Daimler ont atteint 372.977, en hausse de 5%, tandis que les ventes de BMW ont été de 346.023, en hausse de 2%.

L'industrie automobile américaine a souffert pendant la crise financière et a touché le fond en 2009 avec 10,4 millions de véhicules vendus, soit le plus bas niveau, rapporté à la population, depuis la Seconde Guerre mondiale.

L'action GM a reculé de 2,64% à 32,43 dollars et Ford a perdu 1,79% à 13,72 dollars à Wall Street en clôture, alors que l'indice S&P-500 s'est stabilisé après le repli de lundi.

(Patrick Vignal et Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Copyright © 2016 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...