Bourse > Renault > Renault : Moody's revoit ses prévisions 2012 à la baisse sur le secteur automobile européen
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
80.850 € +0.21 % Temps réel Euronext Paris
80.910 €Ouverture : -0.07 %Perf Ouverture : 81.100 €+ Haut : 80.170 €+ Bas :
80.680 €Clôture veille : 784 286Volume : +0.27 %Capi échangé : 23 909 M€Capi. :

Renault : Moody's revoit ses prévisions 2012 à la baisse sur le secteur automobile européen

Moody's revoit ses prévisions 2012 à la baisse sur le secteur automobile européenMoody's revoit ses prévisions 2012 à la baisse sur le secteur automobile européen

(Tradingsat.com) - Moody's a révisé en nette baisse ses prévisions pour le secteur automobile en Europe occidentale, tablant cette année sur un recul de -6,2% du marché des voitures particulières, contre une croissance nulle anticipée il y a quelques mois. L'agence explique que les fondamentaux économiques se sont encore affaiblis dans cette région.

Moody's a néanmoins maintenu sa perspective stable à l'échelle internationale pour l'industrie de la construction automobile. L'agence table sur une croissance de 4,4% en 2012 et de 4,5% en 2013 pour la demande mondiale de véhicules particuliers.

Après une année 2011 marquée par le séisme et le tsunami, la demande de véhicules particuliers au Japon devrait être soutenue en 2012 par la mise en œuvre de mesures incitatives décidées par les pouvoirs publics pour l'achat de véhicules à meilleure performance éco-énergétique.

Les prévisions 2013 de Moody's, qui attend une progression de 3% de la demande de véhicules particuliers en Europe occidentale, reposent sur une reprise progressive de l'activité économique. Néanmoins, l'agence les réviserait en présence de signes de récession plus durable, explique-t-elle.

Moody's indique aussi envisager de réviser à négative sa perspective pour le secteur automobile "si l'Europe devait s'installer plus durablement dans une récession plus profonde, si la confiance des consommateurs devait s'afficher en repli et dans l'hypothèse où les difficultés auxquelles sont confrontés les pays et les banques de la zone euro s'étendraient au-delà des frontières européennes".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...