Bourse > Renault > Renault : Le marché automobile indien s'est contracté de 6,7% en 2012-2013
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
74.280 € -1.76 % Temps réel Euronext Paris
74.980 €Ouverture : -0.93 %Perf Ouverture : 74.980 €+ Haut : 73.690 €+ Bas :
75.610 €Clôture veille : 661 457Volume : +0.22 %Capi échangé : 21 966 M€Capi. :

Renault : Le marché automobile indien s'est contracté de 6,7% en 2012-2013

Le marché automobile indien s'est contracté de 6,7% en 2012-2013Le marché automobile indien s'est contracté de 6,7% en 2012-2013

NEW DELHI (Reuters) - Le marché automobile indien s'est contracté de 6,7% sur l'exercice annuel clos fin mars, sa première baisse depuis dix ans, selon des données publiées mercredi par l'association des constructeurs automobiles locaux.

Sur le seul mois de mars, les ventes de voitures ont chuté de 22,5% à 180.675 unités - leur cinquième mois consécutif de repli.

Le marché automobile indien, qui affichait il y a deux ans encore la plus forte croissance mondiale derrière la Chine, avait déjà vu sa progression ralentir brutalement à 2,2% en 2011-2012.

Les ventes de véhicules commerciaux ont quand à elle diminué de 2% en 2012-2013 et celles de motocyclettes ont stagné, selon la Société des constructeurs automobiles indiens (SIAM).

Seul segment du marché automobile en nette croissance, les SUV et autres crossovers ont vu leurs ventes augmenter de plus de 50% sur l'année et, en les incluant dans la statistique, les ventes totales de véhicules de tourisme ont progressé de 4,1%.

Mahindra and Mahindra Ltd, le constructeur indien spécialisé dans les SUV, a vu ses ventes progresser de 27% grâce à ce segment et Renault a déjà écoulé près de 40.000 exemplaires de son 4x4 à bas coût Duster (Dacia), lancé en juillet.

Tata Motors, le moins performant des constructeurs indiens, a vu ses ventes de voitures chuter de près de 30%.

La croissance de plus de 30% du marché indien ces dernières années avait entraîné des investissements massifs des constructeurs locaux et étrangers, qui se traduisent aujourd'hui par de lourdes surcapacités.

Les ventes ne sont plus que de l'ordre de deux millions d'unités pour des capacités qui sont actuellement de 4,9 millions et qui devraient atteindre 5,5 millions à la fin de 2015. Ce qui signifie que les usines tournent en moyenne à 55% de leurs capacités, avec un plus bas record de 6% pour l'usine Tata de Gujarat qui fabrique la petite low-cost Nano : 1.282 exemplaires produits l'an dernier pour une capacité potentielle de 250.000 unités.

Devidutta Tripathy, Véronique Tison pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

Copyright © 2013 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...