Bourse > Renault > Renault : L'affaire renault n'a pas affecté le programme électrique
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
80.100 € +2.61 % Temps réel Euronext Paris
78.790 €Ouverture : +1.66 %Perf Ouverture : 80.110 €+ Haut : 78.230 €+ Bas :
78.060 €Clôture veille : 1 286 820Volume : +0.44 %Capi échangé : 23 687 M€Capi. :

Renault : L'affaire renault n'a pas affecté le programme électrique

tradingsat

par Helen Massy-Beresford

MANTES-LA-VILLE (Yvelines) (Reuters) - L'imbroglio de la fausse affaire d'espionnage chez Renault n'a pas affecté les projets du groupe en matière de véhicules électriques, a annoncé jeudi le directeur du programme.

Le constructeur au losange doit lancer sa berline Fluence et sa fourgonnette Kangoo en version électrique au second semestre, suivies de la citadine Zoé et du quadricycle Twizzy en 2012.

"Ça n'a pas du tout bouleversé le programme", a indiqué Thierry Koskas en marge du lancement d'une expérimentation grandeur nature de véhicules électriques en région parisienne.

"Entre ce qu'on dit aujourd'hui et ce qu'on a dit il y six mois, on n'a pas changé notre plan de commercialisation d'une seule journée. Le programme VE se déroule exactement comme on l'avait prévu il y a un an", a-t-il ajouté.

Le bras droit de Thierry Koskas, Matthieu Tenenbaum, figurait parmi les trois cadres que Renault a accusés d'espionnage industriel et licenciés pour faute lourde. Comme ses deux autres collègues, il a ensuite été blanchi des faits d'espionnage qui se sont avérés imaginaires.

Interrogé sur les retombées de cette crise sur le programme électrique, Thierry Koskas répondu: "Ce sont nos affaires internes, mais il n'y a eu absolument aucun changement dans la vie du programme de véhicules électriques."

Le projet SAVE (Seine aval véhicule électrique), mis en route jeudi, prévoit l'expérimentation d'une centaine de véhicules de l'alliance Renault-Nissan et plus de 200 points de recharge. Il passe aussi par une coopération avec les collectivités, EDF, Total et Schneider Electric.

Le PDG de Renault, Carlos Ghosn, estime que les véhicules électriques représenteront 10% du marché des voitures neuves à l'horizon 2020.

Helen Massy-Beresford, avec Gilles Guillaume, édité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...