Bourse > Renault > Renault : Carlos Ghosn est optimiste pour la Russie où il relance Datsun
RENAULTRENAULT RNO - FR0000131906RNO - FR0000131906
74.280 € -1.76 % Temps réel Euronext Paris
74.980 €Ouverture : -0.93 %Perf Ouverture : 74.980 €+ Haut : 73.690 €+ Bas :
75.610 €Clôture veille : 661 457Volume : +0.22 %Capi échangé : 21 966 M€Capi. :

Renault : Carlos Ghosn est optimiste pour la Russie où il relance Datsun

Carlos Ghosn est optimiste pour la Russie où il relance DatsunCarlos Ghosn est optimiste pour la Russie où il relance Datsun

par Megan Davies

MOSCOU (Reuters) - Carlos Ghosn, le patron de Renault et de Nissan, qui se trouvait en Russie à l'occasion de la renaissance de la marque Datsun dans ce pays, a déclaré qu'il décelait un grand potentiel local en dépit d'un ralentissement des ventes automobiles.

Il a ajouté que la chaîne logistique du constructeur n'avait pas été perturbée par les sanctions occidentales imposées à certains particuliers russes après l'annexion de la Crimée par Moscou.

"A un moment ou à un autre, (la situation géopolitique) sera derrière nous. Notre stratégie ne prend pas en considération les entraves à court terme mais doit au contraire prendre en compte les tendances et le potentiel à long terme et nous n'avons aucune hésitation concernant le potentiel du marché russe", a déclaré Carlos Ghosn à la presse, à laquelle il a dévoilé la Datsun on-Do, une berline de quatre portes qui sera vendue 400.000 roubles (8.300 euros).

Nissan a retiré la marque Datsun en 1981 mais a annoncé en 2013 qu'elle serait relancée dans des pays tels que l'Indonésie, l'Inde, la Russie et l'Afrique du Sud. Il tente ainsi, notamment, d'attirer hors du marché de l'occasion les jeunes consommateurs qui achètent leur première voiture.

Le ralentissement de la croissance économique a provoqué un ralentissement équivalent des ventes automobiles. Celles-ci ont baissé de 5% en 2013, selon la fédération professionnelle AEB, qui pense que 2014 ne sera pas mieux en raison d'une conjoncture économique fragile.

Des chiffres et des tendances qui n'impressionnent pas Carlos Ghosn. "Je suis optimiste pour le marché; j'admets le fait que le marché a fléchi l'an passé et fléchira encore sans doute cette année mais lorsque nous investissons, nous nous engageons non pas pour cette année mais pour cinq, 10 ou 20 ans", a-t-il expliqué.

Datsun bénéficiera de la faiblesse du rouble dans la mesure où sa production est intégrée à celle de l'usine Avtovaz - constructeur russe dont Renault-Nissan doit prendre le contrôle d'ici le milieu de l'année - de Togliatti et où le constructeur utilisera des fournisseurs locaux autant que possible, a encore dit Ghosn.

"La faiblesse de la devise est un avantage pour les marques locales", a dit Ghosn. "Les marques étrangères importent beaucoup de voitures. Donc, lorsque le rouble s'affaiblit, toutes celles dont l'essentiel des coûts sont libellés en dollar ou en euro sont désavantagées."

Il a ajouté que l'alliance visait une part de marché de 40% en Russie, sans préciser combien de temps elle comptait mettre pour y parvenir. Renault, Nissan et Avtovaz ont actuellement une part de marché combinée de 32%, selon l'AEB.

(Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Joanny)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...