Bourse > Remy cointreau > Remy cointreau : Aurel bgc à la vente avant les résultats
REMY COINTREAUREMY COINTREAU RCO - FR0000130395RCO - FR0000130395
84.390 € -1.85 % Temps réel Euronext Paris
85.600 €Ouverture : -1.41 %Perf Ouverture : 85.930 €+ Haut : 84.000 €+ Bas :
85.980 €Clôture veille : 84 130Volume : +0.17 %Capi échangé : 4 194 M€Capi. :

Remy cointreau : Aurel bgc à la vente avant les résultats

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aurel BGC réitère son opinion 'vendre' sur Rémy Cointreau et fixe l'objectif de cours à 46 euros, à la veille de la publication des résultats semestriels.

Le bureau d'études rappelle que le groupe a publié le 20 octobre dernier un chiffre d'affaires de 475 millions d'euros pour les six premiers mois de l'exercice, en hausse de 10,9% en brut et de 18,1% en organique.

'Compte tenu de ces bons chiffres de ventes', les analystes anticipent une forte progression du résultat opérationnel semestriel à 100 millions d'euros, en progression de 24% par rapport à 2010.

'L'effet mix positif du renforcement de la part des ventes de cognac en Asie, les hausses de prix passées, et la disparition des pertes du champagne (cession finalisée en juillet dernier) devraient en effet permettre une nouvelle amélioration de la marge opérationnelle du groupe que nous estimons à 21,2% (contre 18,9% au premier semestre 2010)', soulignent-ils.

Ils indiquent par ailleurs que la seule incertitude concerne la rentabilité des Liqueurs, principalement exposées aux marchés européens, 'mais la reprise des ventes constatée au premier semestre (+6,5% en organique) permet d'espérer une amélioration de la marge à 22,3% du chiffre d'affaires (contre 21% au premier semestre 2010) sans toutefois retrouver les niveaux de 2009 (24,6%)'.

'En termes de résultat net, la progression devrait être beaucoup plus sensible compte tenu de la provision de 45 millions d'euros passée en 2010 sur Metaxa et de l'impact positif sur les frais financiers de la réduction de la dette nette, soutenue par la cession des champagnes.'

Au total, le bureau d'études table sur un résultat net de 58 millions d'euros contre 14 millions d'euros au premier semestre 2010.

Aurel BGC s'attend à ce que le groupe reste prudent dans ses commentaires sur l'exercice en cours compte tenu d'une visibilité plus faible, en particulier sur la fin de l'année, notamment sur l'Europe et les USA, 'mais les tendances restent pour l'instant très positives pour le cognac sur l'Asie'.

Enfin, selon les analystes, le risque d'un ralentissement de l'Asie en 2012 et d'une chute des marchés européens ne peut être exclu.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés. Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...