Bourse > Recylex s.a. > Recylex s.a. : Perd 6% après des pertes en 2010 et ses prévisions
RECYLEX S.A.RECYLEX S.A. RX - FR0000120388RX - FR0000120388
2.710 € +5.04 % Temps réel Euronext Paris
2.640 €Ouverture : +2.65 %Perf Ouverture : 2.730 €+ Haut : 2.580 €+ Bas :
2.580 €Clôture veille : 212 852Volume : +0.88 %Capi échangé : 65 M€Capi. :

Recylex s.a. : Perd 6% après des pertes en 2010 et ses prévisions

tradingsat

(CercleFinance.com) - Recylex a terminé son exercice 2010 sur une perte nette consolidée de 4,3 millions d'euros (- 0,44 euro par action), contre un bénéfice de 9,1 millions d'euros (+0,10 euro par action) un an plus tôt. Si l'activité s'est améliorée d'un point de vue opérationnel, la constitution de provisions d'environ 14 millions d'euros liées à Metaleurop Nord SAS a plombé les comptes. De plus, la rentabilité devrait rester “sous tension” cette année, selon le PDG.

Dans les premières minutes de cotation en Bourse de Paris, l'action Recylex perd 6,3% à 7,4 euros.

En effet, le résultat opérationnel courant a été multiplié par trois environ à 14,1 millions. Comme le chiffre d'affaires déjà annoncé avait augmenté de 43,7% à 403,6 millions d'euros, la marge correspondante croît significativement de 1,7% à 3,5%. En effet, les matières premières traitées par le groupe ont connu de fortes hausses de leurs cours l'an dernier, avec +32% en moyenne annuelle pour le plomb et +38% pour le zinc.

De plus, le volume de batteries traitées est passé de 131.000 à 149.000 tonnes d'une année sur l'autre, et les volumes de production de plomb de Recylex se sont maintenus. Ceux d'oxydes Waëlz et d'oxydes de zinc ont sensiblement progressé, indique le recycleur de métaux non ferreux dont le négociant suisse Glencore détient environ le tiers du capital.

Cependant, le résultat net a basculé dans le rouge en raison, d'une part, de la constitution de provisions pour risques liées aux nouvelles demandes d'indemnisation de 192 anciens salariés de Metaleurop Nord SAS pour 9,96 millions d'euros. Ce montant a été passé sur les comptes 2010, même si le groupe entend en contester la recevabilité. D'autre part, une seconde provision a été constituée après que la Cour d'Appel de Douai ait alloué 3,8 millions d'euros d'indemnités à 92 anciens salariés de Metaleurop Nord SAS, décision que le groupe métallurgique portera en cassation.

Du côté du bilan, les dettes financières sont stables à 13,2 millions d'euros et la situation de trésorerie nette est passée de 53,5 à 60,7 millions d'euros. Les capitaux propres reculent légèrement à 99,5 millions d'euros, à comparer avec une capitalisation boursière de l'ordre de 190 millions.

Attention cependant : le solde du passif du plan de continuation s'élève à 25,7 millions d'euros. 'En cas d'issue défavorable définitive des procédures judiciaires pesant sur Recylex SA, les échéances du plan de continuation s'alourdiraient considérablement, ce qui détériorerait d'autant la situation de trésorerie du groupe', avertit le groupe.

Son PDG Yves Roche a déclaré, au titre de l'année en cours : “dans un contexte de forte compétition sur les matières à recycler et de hausse des prix d'achat des batteries usagées, la rentabilité des différents segments d'activité du groupe reste sous tension”.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...