Bourse > Randstad > Randstad : Perte surprise pour Adecco au 3e trimestre
RANDSTADRANDSTAD RAND - NL0000379121RAND - NL0000379121
53.760 € -1.21 %
54.600 €Ouverture : -1.54 %Perf Ouverture : 54.630 €+ Haut : 53.500 €+ Bas :
54.420 €Clôture veille : 1 022 290Volume : +0.56 %Capi échangé : 9 839 M€Capi. :

Randstad : Perte surprise pour Adecco au 3e trimestre

Marché : Adecco publie une perte inattendue au 3e trimestreMarché : Adecco publie une perte inattendue au 3e trimestre

ZURICH (Reuters) - Adecco, le numéro un mondial de l'intérim et du recrutement, a publié jeudi une perte nette inattendue de 513 millions d'euros au titre du troisième trimestre, qu'il explique par des changements de la réglementation en Allemagne et la dégradation de la conjoncture macroéconomique sur certains marchés, et qui lui vaut une lourde sanction boursière.

Le titre du groupe suisse perdait 9,2% en début de séance à 66,95 francs, l'une des plus mauvaises performances de l'indice européen Stoxx.

Le chiffre d'affaires d'Adecco a progressé de 4% en données organiques sur le trimestre juillet-septembre à 5,673 milliards d'euros, une croissance conforme à celle enregistrée aux deux premiers trimestres de l'année.

La perte nette, elle, tranche avec les estimations des analystes financiers, qui donnaient en moyenne un bénéfice de 223 millions pour le troisième trimestre.

Adecco a abaissé son objectif de marge au niveau du bénéfice avant impôt et amortissement (Ebita) à 5,2% hors exceptionnels pour 2015 alors qu'il était de 5,5% précédemment. Il s'attend en outre pour 2016 à une marge similaire à celle désormais attendue pour 2015.

"Au deuxième semestre 2015, la croissance organique de notre chiffre d'affaires reste stable mais n'accélère pas suffisamment pour atteindre l'objectif de marge d'Ebita", a déclaré le directeur général, Alain Dehaze.

Ce dernier a pris la tête du groupe en septembre après avoir piloté le retour à la croissance des activités françaises.

Les grands rivaux d'Adecco, le néerlandais Randstad et l'américain Manpower, ont fait état récemment d'une croissance du chiffre d'affaires à changes constants supérieure à celle d'Adecco, à 5% pour Randstad et 6% pour Manpower.

Le groupe suisse a précisé jeudi s'attendre à ce que la situation économique sur ses principaux marchés n'évolue pas au cours de l'année à venir.

Concernant l'Allemagne, première économie d'Europe, Alain Dehaze a dit ne pas s'attendre à une accélération de la croissance, expliquant que la hausse attendue de 2% du chiffre d'affaires traduisait principalement l'évolution des salaires.

Les performances d'Adecco sont considérées comme un bon indicateur avancé de la santé globale de ses marchés car les entreprises ont généralement recours à l'intérim en début de reprise pour réduire leurs effectifs temporaires lorsque les perspectives d'activité commencent à se dégrader.

(Brenna Hughes Neghaiwi; Marc Angrand pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Copyright © 2015 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...