Bourse > Publicis groupe sa > Publicis groupe sa : Résultats record malgré le T4, confiance pour 2014
PUBLICIS GROUPE SAPUBLICIS GROUPE SA PUB - FR0000130577PUB - FR0000130577
63.740 € +4.35 % Temps réel Euronext Paris
61.240 €Ouverture : +4.08 %Perf Ouverture : 63.740 €+ Haut : 61.240 €+ Bas :
61.080 €Clôture veille : 983 213Volume : +0.44 %Capi échangé : 14 390 M€Capi. :

Publicis groupe sa : Résultats record malgré le T4, confiance pour 2014

tradingsat

(CercleFinance.com) - Publicis a terminé son exercice 2013 sur un résultat net part du groupe en hausse de 11,5% à 816 millions d'euros (3,64 euros par action). Le géant publicitaire, qui estime que son rapprochement avec Omnicom progresse “régulièrement”, se déclare au titre de l'année en cours “confiant dans ses prévisions, tant sur la croissance que sur une nouvelle amélioration des marges”. Et ce malgré un net ralentissement de la croissance organique au 4e trimestre (T4), qualifié de “conjoncturel”. Le dividende sera d'ailleurs relevé de 22,2%.

Sur l'année, le chiffre d'affaires de 6.953 millions a progressé, en termes organiques, de 2,6%, soit + 5,2% en données publiées.

En hausse plus rapide de 7,8%, la marge opérationnelle atteint 1.145 millions d'euros, soit un taux de 16,5% contre 16,1% en 2012.

Le cash-flow libre a crû de 19% à 901 millions d'euros.

Le groupe proposera à l'AG du 28 mai un relèvement du dividende de 22,2%, à 1,10 euro par action. Comme annoncé, le taux de distribution des bénéfices atteint 30%. Le coupon devrait être mis en paiement le 3 juillet.

Président du directoire du groupe publicitaire, Maurice Lévy évoque 'une année record' et 'd'excellentes performances', et ajoute que Publicis est 'en avance sur la plupart (des) objectifs 2018.'

'Ayant bien anticipé le basculement des investissements dans le digital, le numérique représente désormais 38,4% de nos revenus avec un taux de croissance organique de 13,9% sur l'année', ajoute-t-il.

Cependant, la croissance organique des ventes a sensiblement ralenti au 4e trimestre, à 0,7%. Maurice Lévy estime qu'il s'agit de la 'seule petite ombre au tableau' et l'explique par des 'annulations ou (des) décalages de campagnes, en particulier dans les marchés émergents'. 'Ce trou d'air ponctuel ne remet nullement en cause notre plan de croissance, en particulier pour 2014', assure le patron de Publicis.

Rassurante, la direction assure encore que “les chiffres constatés en janvier montrent bien que le 4e trimestre n'est pas un signe avant-coureur d'une dégradation des marchés mais bien l'expression d'une situation conjoncturelle.”

En guise de prévisions pour 2014, Maurice Lévy indique que 'ZenithOptimedia prévoit pour l'année en cours une croissance des investissements médias de l'ordre de 5,3%, ce qui situerait la progression des revenus des agences à environ 3,5%. Avec un New Business de 4,5 milliards de dollars en 2013, une position exceptionnelle dans le numérique, nous abordons l'année 2014 avec confiance'.

Au final, “le groupe est confiant dans ses prévisions, tant sur la croissance que sur une nouvelle amélioration des marges.”

Par ailleurs, la fusion avec l'américain Omnicom progresse 'régulièrement' : 'nous sommes engagés dans un long processus d'autorisations administratives qui se déroule sans heurt', indique Maurice Lévy. La réalisation du rapprochement devrait intervenir au 2e semestre 2014.



Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...