Bourse > Plastic omnium > Plastic omnium : Plastic omnium ciblera à nouveau les pays émergents en 2011
PLASTIC OMNIUMPLASTIC OMNIUM POM - FR0000124570POM - FR0000124570
31.745 € +0.14 % Temps réel Euronext Paris
31.650 €Ouverture : +0.30 %Perf Ouverture : 31.840 €+ Haut : 31.225 €+ Bas :
31.700 €Clôture veille : 131 624Volume : +0.09 %Capi échangé : 4 840 M€Capi. :

Plastic omnium : Plastic omnium ciblera à nouveau les pays émergents en 2011

tradingsat

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Plastic Omnium continuera en 2011 à cibler ses investissements dans les pays à forte croissance après une année 2010 marquée par un vif rebond du chiffre d'affaires et une marge opérationnelle record.

L'équipementier automobile, spécialiste des composants en plastique comme les blocs avant et arrière de voiture et les réservoirs, a ajouté que l'année 2011 s'annonçait meilleure que 2010 "dans des conditions industrielles de marché normales", sans autre précision.

"Le premier trimestre confirme cela et est largement dans cette ligne", a ajouté le PDG de Plastic Omnium, Laurent Burelle, dans une interview à Reuters.

Le groupe a réalisé l'an dernier un chiffre d'affaires de 3,25 milliards d'euros, en hausse de 32% après une baisse de 8,8% en 2009. Il a effectué 40% de ses ventes hors d'Europe en 2010, et 49% hors d'Europe de l'Ouest, reflet de la forte croissance des pays émergents.

"Les investissements restent ciblés dans les zones à forte croissance, avec, en 2011, l'ouverture de six nouvelles usines, trois en Chine, une au Brésil, une au Maroc et une en Pologne, pour assurer une génération de cash flow libre annuelle d'au moins 100 millions d'euros", a souligné le groupe dans un communiqué.

VIF REBOND DU TITRE

Vers 14h15, l'action s'adjuge 17,12% à 51,30 euros, dans un volume de 124.000 titres, équivalent à 3,6 fois son volume moyen quotidien des trois derniers mois. L'action avait chuté de plus de 11% au cours des trois dernières séances, affectée comme l'ensemble du secteur automobile par la crainte que la catastrophe japonaise ne provoque un ralentissement de la croissance mondiale et perturbe la chaîne de production automobile.

"Les investisseurs se sont rendu compte que Plastic Omnium arrivait à tenir ses engagements", commente Xavier Caroen, analyste chez Kepler Capital Markets. "Le groupe a publié des résultats 2010 supérieurs au consensus et a bénéficié de la poursuite de sa gestion rigoureuse de ses coûts."

"Les perspectives 2011 sont bonnes malgré la hausse des cours des matières premières", a-t-il ajouté, estimant qu'une marge courante autour de 7%-7,5% cette année semblait désormais réalisable, alors que le marché attendait 6,5%.

Plastic Omnium a dégagé une marge opérationnelle record de 7% l'an dernier, contre 4,2% en 2009, et un bénéfice net de 150,7 millions d'euros, contre 31 millions en 2009, année de crise pour l'automobile.

Il proposera le versement d'un dividende de 1,40 euro par action ainsi que la division par trois du nominal de l'action.

Son cash flow libre s'est établi à 193 millions d'euros.

"Nous avons envie de booster notre croissance et notre free cash flow nous permet de faire des acquisitions ciblées, à notre taille et raisonnables, dans différentes régions et dans différents métiers", ajouté Laurent Burelle.

"On fera comme l'année dernière, enfin j'espère", a-t-il précisé. "Une acquisition, c'est comme le mariage, il faut arriver à l'heure et être deux."

Avec Juliette Rouillon et Helen Massy-Beresford, édité par Pascale Denis

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...