Bourse > Peugeot > Peugeot : Un Coréen au capital de Mia Electric, un premier contrat en Asie
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
15.465 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris
15.650 €Ouverture : -1.18 %Perf Ouverture : 15.710 €+ Haut : 15.370 €+ Bas :
15.680 €Clôture veille : 3 346 740Volume : +0.41 %Capi échangé : 12 522 M€Capi. :

Peugeot : Un Coréen au capital de Mia Electric, un premier contrat en Asie

tradingsat

PARIS (Reuters) - Mia Electric (ex-Heuliez) a annoncé mercredi l'entrée à son capital d'une société d'investissement présidée par le Coréen Mark Rho dans le cadre de son premier contrat décroché en Asie.

Le nouvel actionnaire s'est engagé à racheter 10% des actions Mia pour 5,3 millions d'euros. Après cette opération, le principal actionnaire de Mia Electric, Focus Asia GmbH, passera de 88% à 78% du capital, tandis que la région Poitou-Charentes conservera ses 12%.

"Ce contrat de commercialisation ouvre la voie à de formidables développements pour Mia Electric en Asie", a déclaré Mark Rho, cité dans le communiqué.

Dans le cadre de ce contrat d'un million d'euros, la société présidée par la franco-coréenne Michele Boos a déjà obtenu près de 700 commandes fermes et vise 2.500 ventes en 2014 dans la zone Asie-Pacifique. Un porte-parole de Mia a précisé que le périmètre de commercialisation comprenait le Japon, la Corée, la Malaisie et l'Australie, mais pas la Chine pour l'instant.

Mia Electric est né de la reprise de l'activité véhicule électrique du groupe Heuliez par l'investisseur allemand Edwin Kohl en 2010, année marquée également par l'entrée de la région Poitou-Charentes au capital. Basé à Cerizay (Deux-Sèvres), le groupe a été racheté par Focus Asia GmbH en 2013.

Mia, qui a pour ambition de devenir le deuxième constructeur de voitures électriques en France d'ici la fin du premier trimestre 2014, se classait cinquième seulement l'an dernier derrière la BlueCar d'Autolib, la Peugeot iOn, la Citroën C-Zéro et la Leaf de Nissan.

En 2012, Mia Electric a vendu 384 voitures sur un marché total de 5.663 unités et ambitionne d'atteindre 900 ventes cette année.

Les activités historiques d'Heuliez (carrosserie, ferrage, emboutissage et assemblage) ont été quant à elles placées en liquidation judiciaire fin septembre, faute d'avoir trouvé un repreneur.

Gilles Guillaume, édité par Dominique Rodriguez et Gwénaëlle Barzic

Copyright © 2013 Thomson Reuters

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...