Bourse > Peugeot > Peugeot : Standard & Poor's dégrade sa note après les pertes colossales de PSA
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
13.940 € -0.92 % Temps réel Euronext Paris
13.935 €Ouverture : +0.04 %Perf Ouverture : 14.055 €+ Haut : 13.725 €+ Bas :
14.070 €Clôture veille : 3 061 060Volume : +0.38 %Capi échangé : 11 288 M€Capi. :

Peugeot : Standard & Poor's dégrade sa note après les pertes colossales de PSA

PSA a enregistré 5 Mds€ de pertes en 2012PSA a enregistré 5 Mds€ de pertes en 2012

(Tradingsat.com) - Standard & Poor's a dégradé jeudi la note long terme de PSA Peugeot Citroën de "BB" à "BB-" avec perspective négative, sur fond d'érosion rapide des ratios de crédit du groupe, qui n'a montré "aucune amélioration au second semestre comparé au premier", et dont la division Automobile a "continué à consommer beaucoup de cash".

Alors que Renault a fini en trombe ce soir (+7,5%) après l'annonce de résultats annuels en baisse mais largement bénéficiaires et marqués par un free cash flow positif, l'action Peugeot a reculé de 0,4% au lendemain d'un bond de 7,3%.

Les investisseurs ont en effet accueilli les mauvais résultats de Peugeot avec de grandes attentes et beaucoup d'espoir, préférant oublier des pertes colossales en partie attendues, et se focaliser sur les objectifs qui vont permettre de "restaurer activement la profitabilité en Europe" et "remettre le Groupe sur le chemin du redressement".

PSA Peugeot Citroën a comme prévu annoncé de très mauvais résultats sur l'année 2012. Le constructeur français en difficulté a publié mercredi une perte nette record de plus de 5 milliards d'euros, sur fond de lourdes charges liées à des dépréciations comptables (3 milliards d'euros sur la valorisation globale de la division Automobile et 879 millions d'euros sur la valeur nette des impôts différés, afin de refléter la dégradation du marché européen.

Ces dépréciations d'actifs n'ont cependant aucune incidence sur la solvabilité et la liquidité du groupe, ni sur sa trésorerie, a répété PSA après avoir déjà lourdement insisté sur ce point la semaine dernière.

Le chiffre d’affaires annuel ressort quant à lui à 55,4 milliards d'euros, en baisse de 5,2% comparé à 2011 (-10,3% pour la division Automobile), tandis que le résultat opérationnel courant s'établit à - 576 M€ dans un environnement de marché très difficile en Europe, avec un résultat opérationnel courant de la division Automobile à -1 504 M€.

Le chiffre d’affaires de la division Automobile s’inscrit en retrait de 10,3% à 38 299 M€ en 2012, dans un marché européen en baisse de -8,6%, avec une très forte exposition du Groupe à l’Europe du sud. Les ventes en Europe sont en recul de -14,8% pour le Groupe.

Le résultat opérationnel courant de la division Automobile pour l’année 2012 affiche une perte de -1 504 M€ contre - 92 M€ en 2011.

Le constructeur français s’attend à un repli du marché automobile en Europe en 2013 de l’ordre de 3 à 5%, à une croissance de l’ordre de 8% en Chine, de 2% en Amérique Latine et de 2% en Russie.

En 2012, le free cash flow s'est élevé à -1 387 M€ et le free cash flow opérationnel (hors éléments exceptionnels et hors restructuring) à -3Mds€, dont -2,5 Mds€ pour la division Automobile et -0,5 Mds€ pour Faurecia.

En 2013, le Groupe vise la réduction par deux du rythme de consommation de ce free cash flow opérationnel, et confirme son objectif de retour à l’équilibre du free cash flow opérationnel à fin 2014.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...