Bourse > Peugeot > Peugeot : Renault soutenu au 3e trimestre par les prix, Nissan et Daimler
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
13.940 € -0.92 % Temps réel Euronext Paris
13.935 €Ouverture : +0.04 %Perf Ouverture : 14.055 €+ Haut : 13.725 €+ Bas :
14.070 €Clôture veille : 3 061 060Volume : +0.38 %Capi échangé : 11 288 M€Capi. :

Peugeot : Renault soutenu au 3e trimestre par les prix, Nissan et Daimler

Renault soutenu au 3e trimestre par les prix, Nissan et DaimlerRenault soutenu au 3e trimestre par les prix, Nissan et Daimler

par Gilles Guillaume

PARIS (Reuters) - Renault a fait état mercredi d'une croissance de 6,7% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce au succès de ses nouveaux modèles en Europe et à la production de véhicules pour le compte de ses partenaires, alors que sur la période ses volumes mondiaux sont restés stables.

Le constructeur automobile, dont les hausses de prix ont presque éclipsé les effets de change négatifs, a réalisé sur les trois derniers mois un chiffre d'affaires de 8,53 milliards d'euros. Sur la croissance enregistrée, 4,4 points sont imputables à l'accélération des ventes pour le compte de Nissan et de Daimler.

"C'est clairement une grande évolution qui affectera les prochains mois", a déclaré Jérôme Stoll, directeur commercial du groupe, au cours d'une téléconférence avec les analystes. "Nous prévoyons de doubler les ventes aux partenaires en terme de chiffre d'affaires d'ici à la fin de notre plan stratégique moyen terme (à l'horizon 2017)."

Renault produit des moteurs pour Nissan et Daimler mais il assemble aussi un utilitaire pour le compte de Mercedes, une partie des Smart et partage déjà son outil de production et ses plates-formes avec Nissan en Russie et en Inde.

En Europe, où le groupe a relevé à +5% sa prévision de marché pour 2014, les immatriculations de Renault ont augmenté de 7,6% grâce à la nouvelle Clio, au crossover Captur et à l'engouement pour les Duster et Sandero de Dacia. Les dernières nouveautés, avec davantage de finitions supérieures, ont compensé, en terme de prix, l'impact tarifaire négatif de modèles en fin de cycle - Scenic ou Mégane - dont le renouvellement est programmé pour les prochaines années.

"Un mix/volume vigoureux et une atténuation des effets de changes devraient soutenir les résultats financiers du groupe au second semestre", commente ISI Autos dans une note.

Hors d'Europe, les immatriculations de Renault ont en revanche baissé de 7%, conséquence de la faiblesse de deux marchés importants du groupe : la Russie et l'Amérique latine. Dans un communiqué, Renault a prévenu que ses principaux marchés émergents devraient demeurer "adverses et volatils" au quatrième trimestre.

Au total, les ventes du constructeur hors d'Europe sont revenues à leur niveau d'il y a trois ans, à 48% des ventes totales, contre 55% au troisième trimestre 2012 et 52% au troisième trimestre 2013.

La semaine dernière, le concurrent français PSA Peugeot Citroën a fait état d'un rebond de 1,6% de son chiffre d'affaires au troisième trimestre grâce à une performance vigoureuse en Chine, pays clé dans le redressement du groupe. En revanche, l'amélioration moyenne des prix du groupe n'a pas suffi à éclipser des effets de change toujours négatifs et une baisse des volumes de 4,7% si l'on retire la Chine.

(Edité par Matthias Blamont)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...