Bourse > Peugeot > Peugeot : Renault-Nissan se dote d'un nouveau comité de direction
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
14.350 € +2.94 % Temps réel Euronext Paris
13.835 €Ouverture : +3.72 %Perf Ouverture : 14.370 €+ Haut : 13.800 €+ Bas :
13.940 €Clôture veille : 2 818 830Volume : +0.35 %Capi échangé : 11 620 M€Capi. :

Peugeot : Renault-Nissan se dote d'un nouveau comité de direction

Nouveau comité de direction de l'alliance Renault-NissanNouveau comité de direction de l'alliance Renault-Nissan

par Gilles Guillaume et Yoko Kubota

PARIS/TOKYO (Reuters) - Renault et Nissan ont doté lundi leur alliance d'un nouveau comité de direction afin d'accélérer l'intégration entamée il y a quinze ans entre les deux constructeurs.

L'alliance Renault-Nissan, fondée en 1999, avait annoncé fin janvier la création de quatre directions communes afin d'atteindre au moins 4,3 milliards d'euros de synergies annuelles d'ici 2016. Ce projet a été présenté aux syndicats et approuvé par les conseils d'administration des deux groupes, et entrera en vigueur à compter du 1er avril.

"Afin de faciliter la mise en place et le pilotage de cette nouvelle organisation, un nouveau comité de direction Alliance sera établi et présidé par (le PDG) Carlos Ghosn", annonce l'alliance dans un communiqué.

Christian Mardrus, successivement directeur des systèmes informatiques chez Renault et de la logistique au sein de l'alliance, sera nommé directeur délégué à la présidence de Renault-Nissan.

Dans une interview téléphonique à Reuters, Carlos Ghosn a expliqué qu'il avait fallu du temps pour parvenir à ce nouveau stade de l'alliance car l'objectif est de réaliser une intégration la plus "pacifique et consensuelle" possible.

"J'essaie de créer le minimum de changements pour le maximum de performance", a-t-il ajouté, soulignant que les marques de l'alliance resteraient distinctes et qu'une fusion complète serait problématique.

Le nouvel objectif de synergies revient à augmenter de 60% environ les gains d'échelle entre les deux partenaires, par rapport aux 2,69 milliards d'euros de synergies réalisées en 2012.

EN VIGUEUR LE 1ER AVRIL

Depuis sa création lors du sauvetage de Nissan par Renault, l'alliance a progressivement étendu les terrains de travail commun aux deux groupes, notamment dans les achats où Renault et Nissan ont déjà une coentreprise, les moteurs et, plus récemment, les plates-formes.

A compter du 1er avril, elle entend entrer dans une nouvelle phase d'intégration avec la création de directions communes dans l'ingénierie, la fabrication-logistique, les achats et les ressources humaines.

L'ingénierie et la fabrication seront supervisées par deux Japonais qui ont effectué l'essentiel de leur carrière chez Nissan. La première direction regroupera également les activités des deux groupes dans les voitures électriques, menées jusqu'à présent séparément, sauf dans les batteries.

Les achats resteront pilotés par Christian Vandenhende, chez Renault depuis 1999, et les ressources humaines seront confiées à la directrice des ressources humaines de Renault, Marie-Françoise Damesin.

Selon plusieurs personnes au fait du dossier, d'autres nominations devraient suivre dans le reste de l'organigramme, avec notamment l'arrivée d'un ancien responsable de Nissan à la tête des activités chinoises de Renault.

Le constructeur français détient aujourd'hui 43,4% de Nissan, et Nissan 15% de Renault. A eux deux, et en incluant le russe AvtoVAZ qu'il doivent contrôler d'ici la fin de l'année, Renault et Nissan ont vendu l'an dernier 8,3 millions de véhicules.

L'alliance est le quatrième constructeur automobile mondial, derrière Toyota, Volkswagen et General Motors. Elle est très loin devant PSA Peugeot Citroën qui a affiché des ventes de 2,8 millions l'an dernier.

(Avec Laurence Frost à Paris et Norihiko Shirouzu à Pékin, édité par Dominique Rodriguez)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...