Bourse > Peugeot > Peugeot : PSA en route "sur le chemin du redressement" après une année noire
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
17.010 € +0.27 % Temps réel Euronext Paris
16.935 €Ouverture : +0.44 %Perf Ouverture : 17.020 €+ Haut : 16.740 €+ Bas :
16.965 €Clôture veille : 2 614 830Volume : +0.32 %Capi échangé : 13 773 M€Capi. :

Peugeot : PSA en route "sur le chemin du redressement" après une année noire

PEUGEOTPEUGEOT

(Tradingsat.com) - Les investisseurs ont accueilli les mauvais résultats de Peugeot avec de grandes attentes et beaucoup d'espoir, préférant oublier des pertes colossales en partie attendues, et se focaliser sur les objectifs qui vont permettre de "restaurer activement la profitabilité en Europe" et "remettre le Groupe sur le chemin du redressement".

Une perte nette de 5 milliards d'euros

PSA Peugeot Citroën a comme prévu annoncé de très mauvais résultats sur l'année 2012. Le constructeur français en difficulté a publié mercredi une perte nette record de plus de 5 milliards d'euros, sur fond de lourdes charges liées à des dépréciations comptables (3 milliards d'euros sur la valorisation globale de la division Automobile et 879 millions d'euros sur la valeur nette des impôts différés, afin de refléter la dégradation du marché européen.

Ces dépréciations d'actifs n'ont cependant aucune incidence sur la solvabilité et la liquidité du groupe, ni sur sa trésorerie, a répété PSA après avoir déjà lourdement insisté sur ce point la semaine dernière.

Le chiffre d’affaires annuel ressort quant à lui à 55,4 milliards d'euros, en baisse de 5,2% comparé à 2011 (-10,3% pour la division Automobile), tandis que le résultat opérationnel courant s'établit à - 576 M€ dans un environnement de marché très difficile en Europe, avec un résultat opérationnel courant de la division Automobile à -1 504 M€.

Une division Automobile au plus mal

Le chiffre d’affaires de la division Automobile s’inscrit en retrait de 10,3% à 38 299 M€ en 2012, dans un marché européen en baisse de -8,6%, avec une très forte exposition du Groupe à l’Europe du sud. Les ventes en Europe sont en recul de -14,8% pour le Groupe.

Le résultat opérationnel courant de la division Automobile pour l’année 2012 affiche une perte de -1 504 M€ contre - 92 M€ en 2011.

Ce résultat reflète une contraction de la demande des marchés pour -729 M€ et la hausse des coûts matières et autres coûts (pour -394 M€), avec un impact global de l’environnement défavorable de -1 022 M€.

Le Groupe dit avoir réalisé des efforts significatifs de réduction des coûts, qui ont permis sur l’année 2012 un gain de +1 181 M€ soit un dépassement significatif de l’objectif de 1 Md€. L’amélioration du mix produit s’est poursuivie avec +321 M€.

Ces effets positifs n’ont cependant compensé ni l’impact de la baisse des parts de marché pour -559 M€ avec des marchés européens fortement déprimés et une contraction des volumes en Amérique latine au premier semestre, ni la forte pression sur les prix qui ont lourdement pesé pour -1 155 M€, avec notamment les enrichissements produits avant les nouveaux lancements, limitant la performance de la division Automobile à - 391 M€ sur 2012.

Les stocks s’établissent quant à eux à 416 000 véhicules à fin décembre 2012, soit un niveau inférieur de 29 000 véhicules à fin 2010, en ligne avec l’objectif annoncé.

Des chiffres "épouvantables"

Les analystes ne se sont pas encore tous prononcés, mais il est fort à parier que les avis seront très partagés. Goldman Sachs qui reste à la vente sur le dossier déplore aujourd'hui l'insuffisance des mesures de restructuration mises en œuvre par PSA compte tenu des nombreux défis à relever cette année, soulignant la dépendance excessive du Groupe au marché français.

Bernstein parle quant à lui de chiffres "épouvantables" avec une énorme perte dans la division Automobile - conforme aux attentes du marché - et une consommation massive de trésorerie, qui est légèrement plus élevée que prévu. Cette publication confirme que PSA se trouve dans une situation "précaire" et montre la "dure réalité du marché automobile européen".

Objectifs confirmés

Malgré l'annonce d'une lourde perte en 2012 (plus de 5 milliards d'euros), PSA a confirmé ses principaux objectifs, ce qui semble avoir rassuré les opérateurs puisque le titre grimpe de plus de 7% en fin de séance à la Bourse de Paris, vers les 6,3 euros.

Le constructeur français s’attend à un repli du marché automobile en Europe en 2013 de l’ordre de 3 à 5%, à une croissance de l’ordre de 8% en Chine, de 2% en Amérique Latine et de 2% en Russie.

En 2012, le free cash flow s'est élevé à -1 387 M€ et le free cash flow opérationnel (hors éléments exceptionnels et hors restructuring) à -3Mds€, dont -2,5 Mds€ pour la division Automobile et -0,5 Mds€ pour Faurecia.

En 2013, le Groupe vise la réduction par deux du rythme de consommation de ce free cash flow opérationnel, et confirme son objectif de retour à l’équilibre du free cash flow opérationnel à fin 2014.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...