Bourse > Peugeot > Peugeot : Pour PSA, le marché automobile européen reste en crise
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
15.575 € +2.91 % Temps réel Euronext Paris
15.175 €Ouverture : +2.64 %Perf Ouverture : 15.595 €+ Haut : 15.170 €+ Bas :
15.135 €Clôture veille : 3 183 420Volume : +0.39 %Capi échangé : 12 611 M€Capi. :

Peugeot : Pour PSA, le marché automobile européen reste en crise

Pour PSA, le marché automobile européen reste en crisePour PSA, le marché automobile européen reste en crise

PARIS (Reuters) - Le marché automobile européen est toujours en crise et le restera tant qu'il n'aura pas retrouvé un niveau de ventes de 16 millions de voitures pour l'ensemble du Continent et deux millions pour la France, a déclaré au Figaro Carlos Tavares, le président du directoire de PSA Peugeot Citroën.

Les ventes de voitures en Europe ont progressé de 6,9% sur les cinq premiers mois de l'année par rapport à la période correspondante de l'an dernier, à 5,43 millions de véhicules, selon les chiffres publiés le mois dernier par l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA).

En France, les immatriculations ont augmenté de 3,2% en juin et de 2,9% sur l'ensemble du premier semestre selon le Comité des constructeurs français d'automobiles (CCFA), qui table sur une hausse d'environ 2% sur 2014, soit environ 1,8 million de voitures vendues.

"La courbe a simplement changé de sens. C'est une réaction humaine que d'y voir une victoire, mais nous en sommes très loin", a dit Carlos Tavares au Figaro.

"Pour ma part, j'ai deux chiffres d'or à l'esprit: 16, c'est-à-dire 16 millions de voitures vendues en Europe ; et 2, pour 2 millions en France. En attendant, je considère que le marché est en crise", a-t-il ajouté.

Concernant PSA, Carlos Tavares estime que "cette entreprise est en crise, et le restera tant qu'elle n'aura pas achevé son redressement économique".

Il a réaffirmé au Figaro les objectifs qu'il a fixés à son groupe à l'horizon 2016, à savoir une marge opérationnelle de 2%, trois années consécutives de cash-flow positif, à hauteur de deux milliards d'euros, et le retour de la dette à zéro.

"Lorsque ces critères seront atteints, alors là, oui, nous pourrons déclarer très officiellement et avec un très large sourire que la crise est terminée et que PSA peut passer à l'étape suivante", a conclu le président du directoire du groupe.

(Marc Angrand pour le service français)

Copyright © 2014 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...