Bourse > Peugeot > Peugeot : Bernstein vise toujours 15 euros après l'accord
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
15.680 € +3.60 % Temps réel Euronext Paris
15.175 €Ouverture : +3.33 %Perf Ouverture : 15.750 €+ Haut : 15.170 €+ Bas :
15.135 €Clôture veille : 6 329 530Volume : +0.78 %Capi échangé : 12 697 M€Capi. :

Peugeot : Bernstein vise toujours 15 euros après l'accord

tradingsat

(CercleFinance.com) - Chez Bernstein, les analystes se montrent toujours positifs sur l'action Peugeot après l'annonce par la direction d'un accord renforcé avec le chinois Dong Feng et d'une levée de fonds d'un montant de trois milliards d'euros. S'ils ne sont pas convaincus de la nécessité de l'opération, ni de son intérêt à long terme, ils parient toujours sur le retournement des comptes. Le conseil acheteur de “surperformance” reste donc de mise, de même que l'objectif de cours de 15 euros.

'Anticipé de longue date et après de nombreuses fuites, l'accord entre PSA et Dong Feng est maintenant officialisé', constatent les spécialistes après les multiples annonces effectuées ce matin, dont les grandes lignes leur semblent 'conformes' à ce qui avait été annoncé.

Les analystes réitèrent leur opinion selon laquelle 'cet accord n'était pas strictement nécessaire' : 'nous ne pensons pas que PSA ait besoin de ce capital, puisque nous sommes convaincus qu'il pourrait prendre de nouvelles mesures pour réduire sa consommation de cash en 2014'.

'Nous n'arrivons pas non plus à identifier les bénéfices que (Peugeot) va retirer de l'entrée à son capital de Dong Feng', et Nomura se demande comment va fonctionner un conseil d'administration comprenant des représentants des Peugeot, de l'Etat français et de Dong Feng.

Bernstein souligne cependant que les comptes 2013 annoncés ce matin se sont révélés 'légèrement meilleurs que prévu'.

En outre, la tendance suivie par les ventes et les cash-flow va continuer à s'améliorer avec la reprise du marché automobile européen.

Leur objectif de cours de 15 euros tient également compte de la levée de fonds de trois milliards d'euros, ajoutent-ils.

'Le potentiel de hausse du titre (Peugeot) aurait été bien supérieur sans cet accord', estime enfin Bernstein.


Copyright (c) 2014 CercleFinance.com. Tous droits réservés.
Les informations et analyses diffusées par Cercle Finance ne constituent qu'une aide à la décision pour les investisseurs. La responsabilité de Cercle Finance ne peut être retenue directement ou indirectement suite à l'utilisation des informations et analyses par les lecteurs. Il est recommandé à toute personne non avertie de consulter un conseiller professionnel avant tout investissement. Ces informations indicatives ne constituent en aucune manière une incitation à vendre ou une sollicitation à acheter.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...