Bourse > Peugeot > Peugeot : Nouvelle chute, le titre sous les 5 euros
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
16.900 € +0.15 % Temps réel Euronext Paris
16.695 €Ouverture : +1.23 %Perf Ouverture : 17.045 €+ Haut : 16.310 €+ Bas :
16.875 €Clôture veille : 3 690 160Volume : +0.46 %Capi échangé : 13 684 M€Capi. :

Peugeot : Nouvelle chute, le titre sous les 5 euros

Nouvelle chute, le titre sous les 5 eurosNouvelle chute, le titre sous les 5 euros

(Tradingsat.com) - Peugeot poursuit sa descente aux enfers en Bourse, signant lundi une septième séance de baisse consécutive sous les 5 euros désormais (-5,7% à 4,98 euros), sur des plus bas historiques.

Mise à mal par le ralentissement économique en Europe et l'intensification de la guerre des prix, l'industrie automobile n'a pas le vent en poupe sur les marchés boursiers. L'action Peugeot accuse la plus forte baisse du SBF 120, loin devant Renault qui perd seulement 1,6% lorsque le CAC 40 recule de 1%.

Il faut dire que l'automobile accumule les mauvaises nouvelles en ce début de semaine. Alors que Honda a réduit de 20% sa prévision de bénéfice net pour l'exercice en cours en raison de la chute de ses ventes en Chine, le constructeur Fiat vient de lancer un avertissement à la veille de la publication de ses résultats du troisième trimestre.

Le secteur souffre principalement en Europe où les ventes ne cessent de reculer au fil des mois. Sergio Marchionne, le patron de Fiat, a annoncé une révision en baisse de ses objectifs de ventes pour 2014, fixées initialement à 6 millions de véhicules par an.

Selon le consensus Bloomberg compilé à partir des estimations d'une dizaine d'analystes, le groupe devrait ramener son objectif de revenus à 89 milliards d'euros pour 2014, contre 104 milliards d'euros annoncés il y a deux ans.

Face à la dégradation de la conjoncture mondiale et aux "tarifs imbattables de la gamme Dacia", la filiale low-cost de Renault, les constructeurs automobiles revoient leurs prix de vente à la baisse pour gagner des parts d'un marché en crise.

Comme le rappelle Le Figaro dans son édition du jour, la pression sur les prix s'accélére, notamment sur le segment des petites voitures, si bien que le prix d'achat des automobiles neuves en Europe a baissé de 800 euros en trois ans.

Ainsi, quelques mois après son lancement, la Peugeot 208 est bradée à partir de 9 990 euros au lieu de 11 950 euros, souligne le quotidien, précisant qu'il s'agit d'une offre d'appel en version essence, "qui ne correspond qu'à 2% des ventes de ce modèle", comme l'avait récemment fait valoir le directeur commercial de PSA Europe, Jean-Philippe Imparato.

De même, L'Opel Corsa est proposée à 7 990 euros et la Volkswagen Polo à 9 990 euros.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...