Bourse > Peugeot > Peugeot : Le massacre boursier continue après le départ de GM !
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.420 € -0.65 % Temps réel Euronext Paris
18.575 €Ouverture : -0.83 %Perf Ouverture : 18.575 €+ Haut : 18.405 €+ Bas :
18.540 €Clôture veille : 2 426 960Volume : +0.30 %Capi échangé : 14 915 M€Capi. :

Peugeot : Le massacre boursier continue après le départ de GM !

PEUGEOTPEUGEOT

(Tradingsat.com) - Nouvelle douche froide pour Peugeot, qui dégringole de 11% ce vendredi vers les 9,4 euros, après l'annonce de la sortie de General Motors du capital de PSA. L'annonce hier soir de la cession par le géant de Detroit de la totalité de sa participation dans le constructeur français (7%) ne constitue pas vraiment une surprise, mais souligne l'échec d'une alliance qui n'a jamais réellement porté ses fruits et dont les synergies ne sont plus estimées qu'à 1,2 milliard à l'horizon 2018, contre 2 milliards de dollars annoncés début 2012, au moment du mariage entre les deux groupes.

GM était "un levier extrêmement important pour PSA"

"Nous pensons qu’après son retrait, les chances de voir émerger un vrai partenariat basé sur des accords solides industriels, commerciaux et internationaux s’éloignent. C’était pourtant, selon nous, un levier extrêmement important pour PSA pour un retour à une profitabilité pérenne", ont commenté ce matin les analystes du CM-CIC, qui restent à la vente sur le titre Peugeot avec un objectif de cours maintenu à 8 euros.

Aujourd'hui, PSA et GM n'ont plus aucun lien capitalistique, mais poursuivent quand même leur coopération pour le développement de deux véhicules sur des plateformes PSA : un modèle du segment B-MPV et un modèle du segment C-CUV. Les deux partenaires collaboreront également pour développer un nouveau modèle de véhicule utilitaire léger du segment B basé sur la dernière génération de plateforme PSA. Les premiers véhicules issus de l'Alliance devraient être commercialisés à partir de 2016.

Cap vers la Chine...

Le départ de l'Américain ouvre néanmoins la voie à un rapprochement entre PSA et Dongfeng. Hier, PSA Peugeot Citroën est sorti de son silence en officialisant qu'il étudiait une augmentation de capital et de nouveaux projets de développement avec des partenaires, dont le chinois Dongfeng.

Selon l'agence Reuters, le conseil d'administration de la marque au lion a convenu d'engager des négociations finales sur une augmentation de capital de 3,5 milliards d'euros dans le cadre de laquelle Dongfeng et l'Etat français prendraient chacun 20% du capital. Le prix de l'augmentation de capital serait fixé en dessous de 7 euros par action, et peut-être jusqu'au prix indicatif de 6,85 euros proposé par Dongfeng.

D'après le Financial Times, PSA et son partenaire se seraient mis d'accord sur les principaux points d'un accord capitalistique qui pourrait être annoncé en février prochain, avant la publication des résultats 2013 programmée le 19 février.

Peugeot a également annoncé jeudi qu'il allait passer 1,1 milliard d'euros de dépréciations d'actifs dans ses comptes 2013 à cause de l'euro fort et de la dégradation des ventes en Russie et en Amérique latine. Cet avertissement ne fait que confirmer la situation très précaire du constructeur, bien que cette dépréciation n'aura aucun impact sur sa trésorerie, selon le groupe.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...