Bourse > Peugeot > Peugeot : L'europe représentera un tiers des ventes de psa d'ici 2020
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
17.930 € -2.82 % Temps réel Euronext Paris
18.380 €Ouverture : -2.45 %Perf Ouverture : 18.450 €+ Haut : 17.740 €+ Bas :
18.450 €Clôture veille : 5 028 160Volume : +0.62 %Capi échangé : 14 518 M€Capi. :

Peugeot : L'europe représentera un tiers des ventes de psa d'ici 2020

L'europe représentera un tiers des ventes de psa d'ici 2020L'europe représentera un tiers des ventes de psa d'ici 2020

par Gilles Guillaume

PARIS, 12 octobre - PSA Peugeot Citroën pourrait réaliser les deux tiers de ses ventes hors d'Europe en 2020, a annoncé mercredi Philippe Varin, président du directoire du groupe automobile.

Le premier constructeur français, et deuxième européen, a fait de l'internationalisation de ses ventes une priorité, notamment grâce à la Chine, à l'Inde ou à la Russie, mais n'avait jusqu'à présent communiqué en public aucun objectif au-delà de 2015.

"Notre première ambition stratégique est de devenir rapidement un acteur mondial, nous étions trop européens", a déclaré Philippe Varin au cours de la 45e conférence annuelle de la World Steel Association sur l'acier.

"Nous visons 50% de nos ventes hors d'Europe, contre un tiers en 2009, et j'imagine que ce sera autour de deux tiers en 2020", a-t-il ajouté.

Philippe Varin a en outre maintenu sa prévision d'impact de la hausse des matières premières en 2011, relevée en juillet après un premier semestre marqué par un net renchérissement des prix de l'acier notamment.

PSA avait revu en hausse fin juillet de 200 millions d'euros à 700 millions l'impact pour le groupe de l'augmentation des matières premières. Conjuguée aux retombées du séisme japonais sur la filière automobile, cette hausse avait amené PSA à lancer un avertissement sur ses résultats du second semestre.

"Il n'y a aucun changement par rapport à ce que j'ai dit jusqu'à présent, puisque sur le second semestre, nos négociations ont eu lieu en juin", a déclaré à Reuters le président du directoire de PSA en marge de la conférence.

Prié de dire s'il maintenait la prévision d'un surcoût total de 700 millions d'euros sur l'année, Philippe Varin a répondu: "Il n'y a pas de changement du tout, c'est négocié."

En hausse de 20% au premier semestre, les prix de l'acier, un métal qui représente 60% environ du poids d'une voiture, sont repartis à la baisse depuis l'été sur fond d'interrogations sur la conjoncture économique et sur la demande en matières premières.

"Nous ne pouvons pas répercuter les surcoûts des matières premières parce qu'il y a trop d'acteurs dans notre industrie, et en raison des surcapacités", a répété le président du directoire de PSA au cours de la conférence. "Donc nous n'avons pas d'autre solution que d'optimiser nos coûts."

Edité par Marie Mawad

Copyright © 2011 Thomson Reuters


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...