Bourse > Peugeot > Peugeot : L'etat pourrait entrer au capital de psa peugeot citroën
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
18.745 € +1.85 % Temps réel Euronext Paris
18.510 €Ouverture : +1.27 %Perf Ouverture : 18.745 €+ Haut : 18.230 €+ Bas :
18.405 €Clôture veille : 4 105 550Volume : +0.51 %Capi échangé : 15 178 M€Capi. :

Peugeot : L'etat pourrait entrer au capital de psa peugeot citroën

L'etat pourrait entrer au capital de psa peugeot citroënL'etat pourrait entrer au capital de psa peugeot citroën

(Tradingsat.com) - L'Etat pourrait entrer au capital de Peugeot en échange d'engagements en matière de production en France, révèle vendredi La Tribune. Une information toutefois démentie par le Groupe, écrit un peu plus tard Le Figaro.

Il faut dire que le constructeur automobile est au plus mal. Affecté par un environnement économique dégradé en Europe, son principal marché, PSA Peugeot Citroën vient d'annoncer des ventes en chute libre au premier semestre 2012 (-13%).

L'aide de l'état pourrait donc prendre la forme d'une participation au capital de la part de l'Etat (déjà détenteur de 15% de Renault) ou d'un simple prêt assorti de sérieuses exigences, en matière sociale notamment.

"Philippe Varin demande un prêt. Si l'Etat engage de l'argent public, il doit inscrire son engagement dans les comptes de l'entreprise", a affirmé au site Internet de La Tribune Philippe Bonnin, le coordonnateur du livre blanc commandé par le gouvernement pour servir de base aux réflexions sur le secteur automobile.

PSA va convoquer deux comités d'entreprise extraordinaires, les 12 et 25 juillet, au cours desquels devraient être annoncées de nombreuses suppressions de poste, ce que le ministre du redressement productif, Arnaud Montebourg, n'a pas apprécié. Il avait alors haussé le ton contre le président du directoire du groupe, Philippe Varin, l'engageant à "faire connaître ses intentions au plus vite" concernant l'avenir du groupe automobile. Mais comme l'a souligné Philippe Bonnin, "PSA perd un milliard d'euros par semestre, l'Etat ne peut rester indifférent".


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...