Bourse > Peugeot > Peugeot : L'action s'envole, gm pourrait acheter entre 5% et 7% de psa
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
15.465 € -1.37 % Temps réel Euronext Paris
15.650 €Ouverture : -1.18 %Perf Ouverture : 15.710 €+ Haut : 15.370 €+ Bas :
15.680 €Clôture veille : 3 346 740Volume : +0.41 %Capi échangé : 12 522 M€Capi. :

Peugeot : L'action s'envole, gm pourrait acheter entre 5% et 7% de psa

L'action s'envole, gm pourrait acheter entre 5% et 7% de psaL'action s'envole, gm pourrait acheter entre 5% et 7% de psa

(Tradingsat.com) - L'action Peugeot bondit mardi de 7,8% vers les 16,5 euros, à nouveau portée par les spéculations autour d'un éventuel rapprochement entre PSA Peugeot Citroën et General Motors, qui pourrait être annoncé dans les prochains jours. Alors que le groupe français a récemment confirmé qu'il "examinait des projets de coopérations et d'alliances afin d'améliorer sa performance", la presse évoque une prise de participation de GM au capital de PSA entre 5% et 7%.

L'agence Reuters avait d'abord parlé d'un rachat "purement symbolique" par le groupe de Détroit de "moins de 5%" du capital, en vue de sceller une alliance commerciale au niveau européen. Mais des sources proches du dossier ont raconté à Bloomberg que la participation de GM serait plutôt de l'ordre de 7% et que Peugeot pourrait ouvrir davantage son capital dans le cadre d'une levée de fonds qui ferait partie de la transaction.

A en croire Bloomberg, GM et PSA pourraient décider de s'allier autour du développement de moteurs et de la production de véhicules "dans la région", probablement en Europe, afin de réduire les coûts. GM cherche à redresser sa filiale déficitaire Opel tandis que le groupe français met la priorité sur la réduction de sa dette en attendant de jours meilleurs.

Les deux constructeurs veulent démontrer que le partenariat est solide, et qu'il n'est pas simplement construit à partir de projets individuels comme c'est le cas avec BMW dont il se séparera un jour, déclare un analyste cité par Bloomberg, qui recommande de vendre la valeur. "BMW, le partenaire de rêve de Peugeot, n'était pas du tout intéressé [par une alliance] et c'est pour cela qu'ils [PSA] se sont tournés vers GM. C'est une alliance de nécessité", a-t-il souligné.

L'action Peugeot avait bondi de 12% mercredi dernier en réaction à une information de La Tribune évoquant l'existence de discussions avancées entre les deux protagonistes.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...