Bourse > Peugeot > Peugeot : Divorce avec bmw dans le domaine des hybrides
PEUGEOTPEUGEOT UG - FR0000121501UG - FR0000121501
15.680 € +3.60 % Temps réel Euronext Paris
15.175 €Ouverture : +3.33 %Perf Ouverture : 15.750 €+ Haut : 15.170 €+ Bas :
15.135 €Clôture veille : 6 329 530Volume : +0.78 %Capi échangé : 12 697 M€Capi. :

Peugeot : Divorce avec bmw dans le domaine des hybrides

tradingsat

(Tradingsat.com) - Peugeot PSA et BMW vont mettre fin à leur alliance dans le domaine des hybrides selon une source industrielle proche du dossier, dont les propos sont rapportés mardi par latribune.fr. Le constructeur bavarois devrait en effet reprendre la totalité des activités de leur coentreprise BCPE.

Celle-ci, dont le rôle était d'organiser des achats communs et développer des composants pour des systèmes de traction de véhicules hybrides, prévoyait l'emploi de 250 à 300 personnes à Mulhouse, dans le but de produire les premiers véhicules en 2015 ou 2016. L'activité devrait donc être « rapatriée chez BMW » et la centaine de salariés de PSA travaillant à Munich se verrait proposer de rester sous contrat BMW.

L'avenir de BPCE, créée il y a un an, semblait de plus en plus incertain. Outre ses inquiétudes sur l'évolution de la situation financière de PSA, BMW n'avait pas apprécié le rapprochement opéré fin février entre le constructeur français et l'Américain General Motors.

Le journal Nikkei avait par ailleurs révélé le 25 Juin que Toyota allait fournir des systèmes hybrides et des piles combustibles à BMW, ce qui laissait présager d'un divorce entre PSA et BMW dans le domaine des hybrides, sans toutefois impliquer l'association du japonais à BPCE. Lors d'une conférence de presse tenue fin juin, BMW et Toyota ont confirmé leur alliance stratégique à long terme.

Selon les informations de latribune.fr, BMW et PSA n'entendent pas pour autant remettre en causes leur coopération dans le domaine des petits moteurs à essence.

Ces révélations interviennent alors que le constructeur automobile français est au plus mal. Affecté par un environnement économique dégradé en Europe, il vient en effet d'annoncer des ventes en chute libre au premier semestre 2012 (-13%). Le groupe va convoquer deux comités d'entreprise extraordinaires, les 12 et 25 juillet, au cours desquels devraient être annoncées de nombreuses suppressions de poste.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...