Bourse > Pétrole > Pétrole : vers un rebond hebdomadaire massif
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : vers un rebond hebdomadaire massif

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au terme d'une semaine mouvementée, le cours du baril semble bien parti pour terminer sur un rebond hebdomadaire massif de l'ordre de 20%. Vendredi midi sur les marchés pétroliers, le contrat sur le baril de Brent de mer du Nord livrable en mars gagnait 2,7% à 58,1 dollars, le WTI américain de même échéance prenant 2,8% à 51,9 dollars.

L'événement déclencheur de ce rebond semble être l'annonce, vendredi dernier dans la soirée, d'une accélération de la baisse du nombre de forages pétroliers aux Etats-Unis, selon les statistiques hebdomadaires tenues par le groupe parapétrolier Baker Hughes.

Dans ce contexte, la hausse rapide et massive des extractions américaines d'or noir, notamment non conventionnel, pourrait prendre fin plus tôt que prévu, et contribuer à moins inonder le marché.

Il s'agit plutôt d'une bonne nouvelle dans un marché où l'offre mobilise l'attention, notamment depuis que l'Opep, Arabie saoudite en tête, a décidé de se lancer dans une 'guerre des parts de marché' qui a largement contribué à la division par près de deux du cours du baril en un an.

Les analystes Matières premières de Commerzbank égrènent les variations quotidiennes des dernières séances pour le Brent : + 7,9%, + 3,3%, + 5,8%, - 6,5%, + 3,5%. 'La dernière fois que la volatilité a été aussi élevée sur les marchés de l'or noir, c'était en avril 2009', rappellent les spécialistes, lorsqu'un rally pétrolier avait commencé après l'effondrement du baril causé par le déclenchement de la crise financière.

Commerzbank explique que l'un des moteurs du rebond actuel des cours est l'appétit renouvelé des investisseurs pour le pétrole en tant qu'actif, comme en témoignent les encours des ETF pétroliers, notamment du premier d'entre eux, l'US Oil Fund. Nombreux sont les investisseurs qui estiment que les cours actuels sont bas et qu'ils vont rebondir.

Les spécialistes pensent cependant qu'il est 'prématuré' de se lancer dans un tel pari, le pétrole ne manquant pas sur le marché. A preuve, les stocks commerciaux ne cessent de s'accumuler aux Etats-Unis et le prix de vente officiel de l'Arabie saoudite pour ses clients asiatiques en mars a été abaissé, afin notamment de concurrencer les bruts d'Oman et des Emirats arabes unis.

'En d'autres termes, la bataille pour les parts de marché que se livrent les pays producteurs vient d'entrer dans une nouvelle phase', estime Commerzbank.


Copyright (c) 2015 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...