Bourse > Pétrole > Pétrole : tenue relative des prix des barils après Chypre
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
53.19 +3.64 %
52.31Ouverture : 53.66+ Haut : 52.13+ Bas :
+1.68 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 69 323Volume :

Pétrole : tenue relative des prix des barils après Chypre

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les marchés pétroliers faisaient également preuve de mesure après les annonces déstabilisantes et contradictoires de l'Union européenne sur le financement du plan de sauvetage bancaire chypriote. Ce midi, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en mai se tassait de 0,3% à 109,2 dollars et le WTI américain d'échéance avril encore prenant 0,3% à 94 dollars.

Ce week-end, l'Eurogroupe rassemblant les ministres des Finances européens a recommandé que l'Etat chypriote prélève directement une fraction des montants disponibles sur les comptes bancaires de dépôt des résidents et non-résidents de Chypre, afin de financer principalement la restructuration du secteur bancaire local, hypertrophié et en difficulté. On estime qu'entre le tiers et la moitié des dépôts en question sont propriété de non-résidents, principalement des personnes et sociétés russes. Le parlement chypriote devrait se prononcer sur ce sujet cet après-midi.

Or selon les dernières informations disponibles, le projet initial a déjà changé de nature : il ne serait plus question de prélever d'autorité 6,75% sur les dépôts inférieurs à 100.000 euros, puis 9,9% au-delà. Dans le sillage des rumeurs de la matinée, un cambiste nord-européen rapporte qu'un projet prévoit que les dépôts inférieurs à 20.000 euros seraient exonérés, puis qu'un taux de 3% serait appliqué entre 20.000 et 100.000 euros.

'La raison de cet adoucissement est que l'Union européenne s'est rendu compte que la crainte d'une extension de cette taxe à d'autres pays de la zone euro risquait de provoquer une résurgence de la crise souveraine', explique le cambiste. “Les débats s'annoncent, toutefois, difficile au Parlement' de Nicosie, ajoute Aurel BGC.

Hier, le cours du Brent a d'ailleurs décroché sous la barre des 108 dollars à cette annonce, soit son plus bas niveau en trois mois. Mais dès ce matin, il avait recouvré la barre des 109 dollars.

Les analystes Matières premières de Commerzbank notent que les marchés financiers, qu'il s'agisse de la Bourse, des marchés de crédit ou de matières premières, semblent de plus en plus 'immunisés' contre les mauvaises nouvelles de ce type. 'Nous pensons que l'une des raisons à cela est la confiance des opérateurs dans la puissance des banques centrales, mais aussi à l'absence d'investissements alternatifs', indiquent les analystes. Bref, la conjonction de la liquidité fournie par les établissements émetteurs et de l'appétit des investisseurs pour le risque devrait soutenir les cours des matières premières dans les mois qui viennent', estiment les spécialistes.

Commerzbank rappelle aussi qu'hier, le ministre du Pétrole d'Arabie saoudite, Ali Al-Naimi, a répété qu'un prix du baril vers 100 dollars était 'approprié'. Cela ne change pas grand' chose par rapport aux cours actuels des barils. Mais étant donné l'importance de l'Arabie saoudite comme pays producteur disposant de capacités excédentaires et membre éminent de l'OPEP, ce type de déclaration tend à limiter le recul des prix.

Les analystes constatent aussi que le différentiel de prix entre le Brent et le WTI s'est réduit à une quinzaine de dollars, 'son plus bas niveau depuis mi-janvier'.

Mais attention, selon le consensus, l'Energy Information Agency (EIA) devrait faire état, mercredi pour les Etats-Unis, d'une nouvelle hausse des stocks commerciaux de pétrole brut déjà historiquement élevés. Le marché US ne risque donc pas de rupture d'approvisionnement.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...