Bourse > Pétrole > Pétrole : peu de nouvelles, guère de tendance
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.42 +0.56 %
48.25Ouverture : 48.44+ Haut : 48.24+ Bas :
+0.35 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 1 163Volume :

Pétrole : peu de nouvelles, guère de tendance

tradingsat

(CercleFinance.com) - Aucune tendance claire ne se distinguait sur les marchés pétroliers ce midi, le Brent testant à la baisse le niveau symbolique des 110 dollars quand le WTI restait stable. Vers 13 heures 20, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en avril cédait 0,2% à 110,8 dollars et le WTI américain de même échéance grappillait à l'inverse 0,3% à 90,7 dollars.

Les nouvelles sont rares sur le front pétrolier. Ce matin, lors de la publication de sa revue mensuelle, l'OPEP a laissé inchangée la prévision de demande de pétrole pour 2013, qu'elle avait relevé de 45.000 barils/jour le mois dernier. Le cartel pétrolier dont le siège est à Vienne s'attend donc toujours à une demande globale d'or noir de 89,6 millions de barils/jour cette année, chiffre en hausse de 1% par rapport à celui de 2012 (88,8 millions de barils/jour).

Selon Commerzbank, la cause de la baisse actuelle du cours du Brent est à chercher du côté des spéculateurs : 'selon les chiffres publiés hier par l'ICE (IntercontinentalExchange, place de marché électronique où se négocient essentiellement des matières premières, ndlr), les positions spéculatives nettes longues ont diminué de 24.000 contrats la semaine dernière à 125.418 unités lors de la semaine du 5 mars. Cela constitue leur plus bas niveau en dix semaines', indique l'intervenant. Ce types de positions traduit l'appétence des investisseurs haussiers (longs) sur les contrats pétroliers.

La progression du WTI, qui est proche de ses plus hauts niveaux en 15 jours, pourrait être contrecarrée par les anticipations de l'état des stocks de brut et de produits raffinés dont l'Energy Information Agency (EIA) américaine fera état mercredi. Le consensus table sur une nouvelle hausse des stocks de pétrole, ce qui serait la 8ème d'affilée alors que le taux d'utilisation des raffineries recule de manière saisonnière.

Les stocks commerciaux de brut américains étaient, selon la dernière publication, au niveau historiquement élevé de 381,35 millions de barils.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...