Bourse > Pétrole > Pétrole : Tendances indécises du brut mardi midi
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
50.93 +2.17 %
50.03Ouverture : 51.02+ Haut : 49.62+ Bas :
+1.80 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 63 749Volume :

Pétrole : Tendances indécises du brut mardi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - Sur les marchés pétroliers ce matin, le Brent était peu sensible à la fin du conflit qui semble se préciser en Libye. Mais le retour de la production d'hydrocarbures devrait du pays s'annonce aussi graduel que lent. Aux Etats-Unis en revanche, l'approche de l'ouragan Irene semble soutenir les cours. Aux environs de 13 heures ce mardi, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance octobre demeurait ainsi stable à 108,3 dollars dollars, quand le WTI américain de même livraison prenait plus vigoureusement 1% à 85,4 dollars.

Les yeux des opérateurs sont braqués sur le Libye, où les forces rebelles semblent en train de conclure victorieusement six mois de combats contre le régime de Mouammar Kadhafi. La perspective du retour de la production pétrogazière de la Libye, membre de l'OPEP, se dégage.

Les spécialistes de Goldman Sachs se sont penchés sur la question ce matin. A cette heure, les rebelles avancent dans la capitale, Tripoli, et 'contrôlent maintenant la vaste majorité des installations pétrolières du pays', tant du côté de la production que du raffinage et de la distribution.

Pour l'instant, les analystes de la banque d'affaires maintiennent leurs prévisions antérieures en attendant des éléments nouveaux : en 2012, la production libyenne devrait avoisiner les 250.000 barils/jour en moyenne, en tendant vers 585.000 barils/jour en fin d'année, soit d'ici 12 à 18 mois.

Cependant, la probabilité de cette dernière assertion se trouve renforcée par les nouvelles les plus récentes. Attention cependant aux mauvaises surprises potentielles : selon Goldman, la production actuelle de la Libye n'est que l'ombre d'elle même actuellement et se situerait autour de 60.000 barils/jour. Il existe donc des risques qu'une remontée de cette production soit plus difficile que prévu.

Pour mémoire, la production d'hydrocarbures libyenne était de l'ordre de 1,6 million de barils/jour en début d'année, avant les évènements.

En outre, beaucoup d'intervenants misent sur le symposium de banquiers centraux prévu vendredi prochain à Jackson Hole, dans le Wyoming. Cette réunion pourrait éventuellement voir Ben Bernanke ouvrir la voie à un nouveau programme d'assouplissement quantitatif 'QE 3', comme ce fut le cas l'année dernière avec le “QE 2” qui avait soutenu le cours des matières premières.

Cependant, du côté des stocks de brut américains dont l'Energy Information Agency publiera l'état hebdomadaire demain, le consensus table sur une hausse de 1,5 million de barils, ce qui porterait leur niveau à plus de 355 millions d'unités. Cette perspective est cependant éclipsée par l'ouragan Irene, qui pourrait atteindre la côte Ouest des Etats-Unis ces prochains jours.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...