Bourse > Pétrole > Pétrole : Stabilité du brut malgré l'europe
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
48.59 +0.29 %
48.56Ouverture : 48.84+ Haut : 48.46+ Bas :
+0.06 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 7 339Volume :

Pétrole : Stabilité du brut malgré l'europe

tradingsat

(CercleFinance.com) - En dépit de statistiques décevantes des stocks américains hier et de vives craintes sur l'Europe, le brut maintenant ses gains ce midi. Le baril de Brent de Mer du Nord livrable en février gagne ainsi 0,3% à 113 dollars, le WTI américain de même échéance prenant 0,4% à 102,3 dollars.

Les doutes qui entourent la situation souveraine en Europe et celle des ses banques ne semblent pas peser sur le pétrole comme ils ont plombé l'euro face au dollar.

Pas plus d'ailleurs que les chiffres des stocks US de produits pétroliers publiés hier, qui servent habituellement de “jauge” de la demande américaine. L'Energy Information Agency (EIA) a fait état d'une hausse de 2,2 millions de barils des réserves commerciales de pétrole brut à 329,7 millions. Celles d'essence ont crû de 2,5 millions à 220,2 millions. Même les distillats, catégorie suivie tant en hiver qu'en termes 'macro' car elle comprend le fuel domestique et le diesel, une hausse de 3,2 millions de barils est intervenue à 143,6 millions d'unités;

Un spécialiste indique qu'à l'exception stricte de la sous-catégorie de fuel domestique, où une baisse est intervenue, l'orientation de toutes les autres signale un certain affaiblissement de la demande de produits pétroliers aux Etats-Unis en fin d'année dernière.

Chez BNP Paribas CIB, on ajoute que 'la hausse des stocks de brut contrastait avec un consensus qui prévoyait une baisse, quand les hausses de l'essence et des distillats ont largement surclassé les attentes'. Mais les spécialistes ajoutent que la cohérence relative de ces chiffres pourrait induire leur révision la semaine prochaine.

En outre, 'cela ne change pas la perspective économique d'ensemble”, poursuit le premier intervenant cité. “Les prix du brut ont été soutenus par des statistiques positives (aux Etats-Unis), l'Iran et la reprise de l'appétit pour le risque. Cela étant, la crise d'Europe constitue un énorme risque baissier'.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...