Bourse > Pétrole > Pétrole : Le prix du brut tiré par le wti avant l'eia
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
54.38 +0.85 %
53.98Ouverture : 54.92+ Haut : 53.93+ Bas :
+0.74 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 38 959Volume :

Pétrole : Le prix du brut tiré par le wti avant l'eia

tradingsat

(CercleFinance.com) - Il est possible que la mesure des stocks pétroliers américains, attendue cet après-midi, se révèle moins négative que le marché ne le craignait hier. Les cours des barils s'en trouvent soutenus ce midi. Aux environs de 13 heures 20, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de Mer du Nord grappillait 0,2% à 124,3 dollars, quand le WTI américain, logiquement plus sensible aux anticipations des stocks US, gagnait 0,4% à 106,5 dollars.

Le cours de l'or noir avait été plombé, ces derniers jours, par différents facteurs au rang desquels des rumeurs de mobilisation de leurs stocks stratégiques par le Royaume-Uni et les Etats-Unis. En outre, les derniers chiffres provenant de l'économie chinoise tendent à signaler un ralentissement économique, alors que le grand pays émergent explique à lui seul une part essentielle de la croissance de la demande pétrolière.

Enfin, les stocks commerciaux de brut tels que l'Energy Information Agency (EIA) américaine les publiera cet après-midi étaient, hier soir du moins, attendus en hausse de l'ordre de deux millions de barils. Ce qui signifierait que leur niveau pourrait s'approcher tout près des 350 millions d'unités, seuil qui n'a plus été dépassé depuis septembre dernier.

Or le sentiment semble changer à ce propos. En cause : la bonne surprise causée par la mesure des stocks par l'American Petroleum Institute, un organisme professionnel qui mesure la même chose que l'EIA, mais selon une méthodologie différente, et avec 24 heures d'avance. Selon l'API, les réserves de brut se sont contractées la semaine dernière. Habituellement, les mesures de l'EIA et de l'API tendent à converger en tendance.

Cependant rapporte un intervenant, l'Arabie saoudite, qui reste le 1er exportateur des pays-membres de l'OPEP, a laissé entendre qu'elle était en mesure de relever sa production actuelle, soit environ 10 millions de barils/jour, de l'ordre de 20%. La fameuse 'capacité de production excédentaire', qui contribue à doter l'OPEP d'un pouvoir important sur la formation des prix de l'or noir, retrouve donc une nouvelle jeunesse après avoir été sérieusement été mise en doute ces derniers temps.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...