Bourse > Pétrole > Pétrole : Le cours du Brent a perdu 3 dollars en 24 heures
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : Le cours du Brent a perdu 3 dollars en 24 heures

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les cours du brut prenaient mal, eux aussi, la remontée du dollar contre ses principales contreparties après que le compte-rendu du dernier FOMC ait de nouveau laissé entendre que les rachats d'actifs de la Fed, la banque centrale américaine, pourraient prendre fin. Ainsi ce midi, le contrat sur le Brent de mer du Nord livrable en avril se tassait de nouveau de 1,1% à 114,3 dollars, le WTI américain de même échéance perdait 1,3% à 94,5 dollars.

En 24 heures environ, le cours du Brent a dérapé de trois dollars environ, soit 2,5% environ.

Unique devise de négoce du brut, le dollar américain, qui contre l'euro cotait plus de 1,34 dollar hier en séance, est passé ce midi à moins de 1,32.

En effet, selon compte-rendu (dit “minutes”) publié hier soir du dernier comité de politique monétaire de la Fed, le FOMC des 29 et 30 janvier, la crainte d'une fin anticipée des “assouplissements quantitatifs” (QE, c'est-à-dire des rachats massifs d'actifs obligataires) de la Fed a été ravivée.

Certes, ni le président du “board” Ben Bernanke ni la vice-présidente, Janet Yellen, ne sont favorables à la fin anticipée du QE, mais leur position semble devenir minoritaire.

Selon les courtiers de RTFX, ce matin, “le dollar américain a progressé à un plus haut de trois mois face à un panier de devises après que les minutes de la dernière réunion du FOMC ont montré que certains membres du comité estimaient que la Fed devait réduire, voire arrêter, son programme de rachat d'actifs même si l'emploi ne redémarrait pas.”

Bref, 'après ces minutes, il n'est plus certain que la banque centrale poursuive durablement ces injections et elle pourrait, dans un premier temps, diminuer rapidement le rythme de ses achats', indique encore Aurel BGC.

Face à l'euro, le voilà à son plus haut niveau de six semaines.

Exprimé en dollars, le cours du brut a tendance à baisser lorsque le dollar monte. En outre, une fin plus précoce que prévu des QE risque de priver l'économie en général et les prix des actifs risqués en particulier, comme les actions et le pétrole, ainsi que l'or, d'un soutien.

Enfin, la production du cartel pétrolier de l'OPEP reste, aux dernières nouvelles, proche d'un plus bas de 15 mois, ce qui signifie que les capacités excédentaires de production doivent donc être de nouveau importantes.

Pour ne rien arranger, c'est exceptionnellement cet après-midi que l'Energy Information Agency (EIA) fera le point sur les stocks commerciaux de bruts américains, avec un jour de décalage en raison du Presidents Day, férié et survenu lundi. Globalement, une accumulation des stocks est attendu pour la 5ème semaine consécutive. Or à 372,2 millions de barils la semaine passée, ce chiffre était déjà à un niveau historiquement élevé.


Copyright (c) 2013 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...