Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut soutenu par les changes.
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.34 -2.17 %
52.48Ouverture : 52.79+ Haut : 50.93+ Bas :
-2.17 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 20 377Volume :

Pétrole : Le brut soutenu par les changes.

tradingsat

(CercleFinance.com) - Jeudi midi, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord gagnait 0,7% à 105,1 dollars, le baril WTI américain le suivant de 0,5% à 89,4 dollars.

Les dernières nouvelles fondamentales ne sont pourtant pas brillantes, à commencer par la crise de la zone euro, qui pèse directement sur l'appétit pétrolier de l'Europe. 'La situation reste tendue à propos de l'Espagne et de la Grèce. Celle-ci revient dans le collimateur des investisseurs, semblant incapable de rembourser ses échéances du 20 août s'élevant à 3,2 milliards d'euros', relève Saxo Banque.

Moody's donne aussi de quoi inquiéter les investisseurs : elle a abaissé mercredi de 'stable' à 'négative' la perspective sur les notes de 17 banques allemandes, décision toutefois logique après un mouvement similaire sur la dette de l'Etat allemand.

En outre, le rapport hebdomadaire sur les stocks pétroliers américains publié hier par l'Energy Information Agency (EIA) s'est révélé pire que prévu : les réserves commerciales de pétrole brut sont passées de 377,4 à 380,1 millions d'unités, alors que la hausse attendue était beaucoup plus faible.

Pire en cette “driving season” estivale marquée par les départs en vacances des Américains, souvent en voiture : les stocks d'essence se sont envolés de 205,9 à 210 millions d'unités. La demande de l'économie américaine en produits pétroliers, corollaire de l'intensité de l'activité économique, semble donc déliquescente.

Reste que l'envolée de l'euro depuis la fin de la matinée contre le dollar, unique devise du négoce du pétrole, ce qui a tendance mécaniquement à faire monter le cours du baril dans les mêmes proportions. En effet, le président de la BCE, Mario Draghi assistait ce matin à Londres, à la Conférence globale sur l'investissement organisée par le gouvernement britannique. Lors d'une allocution, il a salué 'les progrès extraordinaires effectués par la zone euro ces derniers mois', rapporte le site Internet du quotidien The Guardian.

Il a répété que l'euro était 'irréversible', ajoutant : 'dans le cadre de son mandat, la BCE se tient prête à faire ce qui sera nécessaire à la préservation de la zone euro. Et croyez-moi, cela sera suffisant', selon The Guardian. L'euro se reprend de 0,9% contre le dollar ce midi.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...