Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut monte malgré les prévisions de l'aie
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
50.25 +0.80 %
50.03Ouverture : 50.44+ Haut : 49.62+ Bas :
+0.44 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 8 266Volume :

Pétrole : Le brut monte malgré les prévisions de l'aie

tradingsat

(CercleFinance.com) - Le cours du pétrole se montrait pratiquement insensible à l'abaissement par l'AIE de ses prévisions de demande pour 2012. Le baril de Brent de Mer du Nord livrable en mars augmentait de 0,6% à 112,2 dollars, le WTI américain de même livraison prenant 0,8% à 101,5 dollars.

Récemment, les bons chiffres économiques provenant des Etats-Unis et de Chine ont soutenu la tendance haussière. Ces deux pays concentrent presque 32% de la consommation globale de brut.

Ce matin, l'Agence internationale de l'Energie (AIE) a annoncé que lors du 4ème trimestre (T4) de 2011, la demande de pétrole avait reculé de 0,3 million de barils/jour (Mb/j) par rapport au T4 2010 à 89,5 Mb/j. En conséquence, l'organisation internationale a retiré 200.000 barils/jour à sa prévision de croissance de la demande pour 2012, qui passe de + 1,3 à + 1,1 M b/j. A 90 M/bj en moyenne sur l'année en cours, la hausse par rapport à 2011 reviendrait à 1,2%, contre + 1,5% selon la prévision précédente.

La Chine, qui consommait 9,66 Mb/j au 4ème trimestre 2011, devrait selon l'AIE franchir pour la 1ère fois la barre des 10 millions au 4ème trimestre 2012. Sur le même intervalle, la consommation des Etats-Unis devrait passer de 18,51 à 18,76 Mb/j.

L'AIE estime que l'affaiblissement de la croissance mondiale est contrebalancé par de multiples tensions géopolitiques au Moyen Orient et au Nigeria et une baise de la production extérieure à l'OPEP, ce qui maintient le prix du brut à un niveau stable. Attention cependant aux facteurs de cette stabilité.

En guise de conclusion, 'le marché du pétrole est actuellement obsédé par le risque de déstabilisation de l'Iran, la situation étant aggravée par l'agitation au Nigéria après la suppression des subventions aux prix du carburant”, indiquaient vendredi dernier les analystes de Natixis dans leur revue Commo Hebdo.

“Toutefois, au cours des prochains mois de l'année 2012, nous pensons que le risque principal sera l'excès d'offre', pronostiquent-ils. L'AIE semble plaider en ce sens : le quota “collectif” de 30 Mb/j de production entériné par l'OPEP le 14 décembre serait ainsi déjà dépassé : en décembre, le cartel a selon l'AIE produit quelque 30,89 Mb/j, soit 'le plus haut niveau de ces trois dernières années'.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...