Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brut attend l'eia avec inquiétude
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.51 +1.10 %
51.00Ouverture : 51.66+ Haut : 50.87+ Bas :
+1.00 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 43 057Volume :

Pétrole : Le brut attend l'eia avec inquiétude

tradingsat

(CercleFinance.com) - Au lendemain d'une brutale dégringolade, les cours du pétrole ne parvenaient pas à se reprendre jeudi midi. Si le dollar a cessé de monter face à l'euro, du moins pour l'instant, les stocks de l'EIA sont attendus avec inquiétude. Vers 13 heures 10, le cours du Brent de mer du Nord se reprenait de 0,1% à 103,6 dollars, le WTI américain le surclassant à peine (+ 0,2%) à 88 dollars.

Le baril profite sans doute du léger rebond que s'offre l'euro face à l'unique devise de négoce de l'or noir, le dollar US : ce midi, la monnaie unique européenne se reprend de 0,26% à 1,2401 dollar, après une chute proche de 1% la veille.

Il n'en reste pas moins que sur un mois, l'euro a perdu plus de 6% de sa valeur contre le billet vert US. Or mécaniquement, toute hausse du billet vert renchérit le coût du pétrole dans les pays extérieurs à la zone dollar, ce qui tend à peser sur la demande et donc sur les prix. En toile de fond, la situation financière, politique et économique des pays du Sud de la zone euro continue d'inquiéter quant au dynamisme de ces régions et, du point de vue pétrolier, à la demande de brut que l'on peut en attendre.

D'ailleurs, si le cours du baril peut s'offrir un rebond, il reste dans une situation fondamentalement difficile. D'abord car le 2ème trimestre devrait correspondre à un point bas de la demande mondiale de pétrole de 2012. En outre, la croissance semble marquer le pas aux Etats-Unis, quand une récession est en cours en Europe quand la Chine continue de décélérer. Parallèlement, l'OPEP a nettement augmenté sa production ces derniers mois, et la crainte d'un conflit militaire en Iran s'est atténuée. Dans ces conditions, une croissance sensible de la demande de brut paraît difficile.

Pour ne rien arranger, l'Energy Information Agency (EIA) américaine fera cet après-midi le point sur les stocks de brut et de produits raffinés aux Etats-Unis. Le marché attend globalement une nouvelle hausse de la jauge des réserves commerciales de pétrole brut, alors qu'elle atteignait déjà, la semaine passée, un niveau record de 22 ans à 382,5 millions de barils. Les stocks de brut pourraient donc connaître leur 9ème semaine de hausse d'affilée, en dépit du début de la 'driving season', le week-end dernier. En clair, le marché américain reste très largement approvisionné.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...