Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brent vers 113 dollars, l'iran inquiète
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.73 +1.55 %
51.11Ouverture : 51.73+ Haut : 50.19+ Bas :
+1.21 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 37 176Volume :

Pétrole : Le brent vers 113 dollars, l'iran inquiète

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 13 heures ce vendredi, les cours des pétroles de référence continuaient sur leur lancée haussière. Outre des nouvelles jugées rassurantes en provenance d'Europe, les opérateurs retiennent aussi le discours musclé prononcé hier aux Nations unies par le Premier ministre israélien contre le programme nucléaire de l'Iran. Ainsi, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord prenait 0,7% à 112,8 dollars, le baril WTI américain gagnant 0,5% à 92,6 dollars.

En effet, un relatif optimisme provient d'Europe depuis ces deux derniers jours : “l'Espagne s'est engagée à remplir ses objectifs de réduction du déficit. Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy a donc annoncé hier un 5ème plan de rigueur”, commente un bureau d'études parisien.

“Le gouvernement espagnol mise sur une réduction du déficit de 40 milliards d'euros par le biais notamment d'une baisse de près de 9% des budgets ministériels”, détaille Saxo Banque. 'C'est certainement l'un des budgets les plus favorables au marché que l'on ait jamais vus, mais c'est surtout le fait qu'il ait obtenu l'assentiment du commissaire aux Affaires économiques et monétaires Olli Rehn qui satisfait tout le monde', juge un analyste d'IG.

Certains intervenants estiment que l'Espagne a ainsi franchi un pas vers la demande d'aide au Mécanisme européen de stabilité (MES) ce qui, le cas échéant, permettrait à la BCE d'entamer les rachats d'actifs obligataires qu'elle a annoncés au début du mois.

De plus, la France a également présenté un projet de budget 2013 placé sous le signe de la rigueur, ce qui est jugé rassurant pour la pérennité de la zone euro dans son ensemble.

Par ailleurs, les tensions géopolitiques qui entourent le Moyen-orient sont toujours de mise. Hier à la tribune des Nations Unies, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a notamment lancé : 'imaginez une agression iranienne si ce pays avait vraiment l'arme nucléaire : qui pourrait se sentir en sécurité au Moyen-Orient ou n'importe où ailleurs dans le monde ?'

M. Netanyahou a estimé nécessaire de 'tracer une ligne rouge' afin d'empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, rapportent les Nations unies. 'Dire qu'un Iran doté de l'arme nucléaire pourrait stabiliser la région revient à dire qu'Al-Qaida doté de la bombe atomique ferait régner la paix sur terre', a-t-il ironisé.

Le Moyen-Orient a assuré 32,6% de la production pétrolière mondiale en 2011, selon le recueil statistique de référence édité par BP, et il recèle 48,1% des réserves prouvées.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...