Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brent devance le wti avec la syrie
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.31 -0.81 %
51.36Ouverture : 51.45+ Haut : 51.07+ Bas :
-0.10 %Perf Ouverture : 51.93Clôture veille : 1 347Volume :

Pétrole : Le brent devance le wti avec la syrie

tradingsat

(CercleFinance.com) - Si le WTI américain reste pénalisé par le haut niveau de la production domestique américaine, le cours du Brent, lui, portait la trace des tirs d'artillerie échangés entre la Syrie de Damas et la Turquie. Vers 13 heures jeudi midi, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord se traitait 109,4 euros, en hausse de 1,1%, quand le baril WTI américain le suivait à distance de 0,7% à 88,8,3 dollars.

Hier, les stocks pétroliers publiés pour les Etats-Unis par l'Energy Information Agency (EIA) hier étaient plutôt mitigés quant à l'état de la demande : attendus en hausse de 1,5 million de barils, les stocks de pétrole brut ont finalement recule de 482.000 unités à 364,7 millions

Cependant, chez Aurel BGC, on note souligne que ”la production de pétrole des Etats-Unis est en hausse de 12%, un record depuis 1996”. C'est cette nouvelle qui a entraîné le cours du WTI sous la barre des 90 dollars.

Mais ces annonces sont éclipsées par l'armée syrienne du régime de Damas, qui a bombardé apparemment au mortier une ville frontalière turque, Akcakale, faisant plusieurs morts parmi les civils. Si elle était restée coite lorsque la Syrie avait abattu, dans des circonstances peu claires, un de ses avions en juin dernier, l'armée turque a cette fois reçu l'ordre de riposter à l'artillerie sur des positions militaires syriennes.

'Cet incident montre (...) que le conflit syrien ne menace pas seulement la sécurité du peuple de Syrie, mais qu'elle touche aussi les pays voisins', a déclaré le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon.

Le parlement turc doit en outre discuter d'une loi permettant à l'exécutif, dirigé par le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, de mener des opérations militaires en territoire syrien pendant une durée limitée. Il ne s'agit pas d'une déclaration de guerre, a cependant affirmé la Turquie citée par la BBC.

Bref, la tournure que prend ce conflit moyen-oriental devient de plus en plus inquiétante : le principal soutien de la Syrie est l'Iran, quand la Turquie, elle, fait partie des membres de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN), organisation militaire intégrée chapeautée par les Etats-Unis.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...