Bourse > Pétrole > Pétrole : Le brent à 115 dollars mardi midi
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
49.85 -2.10 %
50.84Ouverture : 51.20+ Haut : 49.72+ Bas :
-1.95 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 59 665Volume :

Pétrole : Le brent à 115 dollars mardi midi

tradingsat

(CercleFinance.com) - A son plus haut niveau de ces trois dernières semaines en dépit de statistiques mitigées, sinon sombres, le cours du brut semble lui aussi parier sur le lancement d'un nouvel assouplissement quantitatif par la Fed, demain soir. Vers 13 heures 20, la prochaine échéance du contrat sur le baril de Brent de mer du Nord gagnait ainsi 0,2% à 115 dollars, le baril WTI américain restant stable à 96,6 dollars.

Certes, les dernières statistiques en provenance des Etats-Unis, d'Europe et surtout de Chine n'ont rien d'enthousiasmant. Elles témoignent au mieux d'une conjoncture molle, sinon faiblissante, ce qui par nature réduit la consommation de pétrole étroitement liée au dynamisme économique.

Cependant, l'éventuelle décision de la Fed pèse de tout son poids sur le marché pétrolier. En effet, un comité de politique monétaire (FOMC) de la Fed de deux jours se terminera jeudi soir. Après des chiffres de nouveau décevants du côté des créations d'emplois en août, des intervenants parient toujours sur lancement d'une 3ème vague d'assouplissement quantitatif, le fameux 'QE 3' qui depuis près d'un an maintenant fait figure de serpent de mer.

'Si un QE 3 était annoncé, il serait important de noter que la BCE, la Banque populaire de Chine et la Fed seraient alors engagées dans des opérations d'assouplissement', souligne un cambiste nordique. Dans ce cas, estime le spécialiste, l'appétence des investisseurs pour le risque devrait augmenter.

'Les investisseurs restent confiants dans la mise en oeuvre de nouvelles mesures de rachats d'actifs, mais il existe encore un certain degré de scepticisme au sein du marché, et personne ne veut se retrouver pris au piège', explique Cameron Peacock, analyste chez IG Markets.

En cas de QE 3, la valeur relative du dollar, déjà sous pression comme on peut le constater avec l'euro depuis une semaine, tendrait à baisser. Mécaniquement et puisque le billet vert est l'unique devise de négoce de l'or noir, le prix du baril ainsi libellé a donc tendance à monter d'autant que le dollar recule.

Mais tout le monde n'est pas convaincu. 'Beaucoup d'investisseurs se demandent si la Fed sera aussi conciliante que la BCE alors que le calendrier électoral américain est très serré', indique Barclays Bourse. Les anticipations de lancement d'un “QE 3” par la Fed ont très sensiblement décru depuis le début du mois d'août.

Demain, l'Energy Information Agency (EIA) fera le point sur l'état des stocks américains de produits pétroliers. Le consensus actuel table sur une nouvelle baisse supérieure à deux millions de barils des réserves commerciales de brut, tombées la semaine précédente à 357 millions d'unités. Une telle perspective tend habituellement à tirer les prix vers le haut.

Copyright (c) 2012 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...