Bourse > Pétrole > Pétrole : Le baril sans direction avec l'eia
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
53.98 +1.16 %
53.92Ouverture : 54.04+ Haut : 53.73+ Bas :
+0.11 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 1 609Volume :

Pétrole : Le baril sans direction avec l'eia

tradingsat

(CercleFinance.com) - Toujours pas de tendance sur les marchés de l'or noir, tiraillés entre risques géopolitiques et conséquences économiques du 'pétrole cher'. Vers 13 heures 10, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance juin grappille 0,3% à 122,8 dollars, quand le WTI américain de même livraison se tasse à l'inverse de 0,3% à 110,7 dollars.

Après une longue et rapide phase de baisse, la stabilité du dollar contre les autres devises semble priver le pétrole d'un catalyseur. En effet, le dollar a perdu 11% face à l'euro depuis le début de l'année. Comme il est l'unique devise de négoce du brut, un tel mouvement des changes à tendance en faire monter le prix du baril en dollars. Mais la baisse du dollar semble marque une pause depuis une bonne semaine maintenant.

En outre, les tensions en Afrique et au Moyen-Orient persistent, voire s'aggravent encore un peu après l'élimination d'Oussama Ben Laden par les forces spéciales américaines au Pakistan.

Mais la persistance de prix élevés pour l'énergie pèse sur la croissance, ce dont semblent témoigner différents indices en Amérique du Nord et en Europe, mal orientés ces derniers jours.

En attendant, cet après-midi, les opérateurs prendront connaissance de l'évolution des stocks pétroliers hebdomadaires tels que les mesure l'Energy Information Agency (EIA) aux Etats-Unis. Ces chiffres donnent habituellement une mesure de l'appétit des Américains pour les produits pétroliers.

Selon le consensus, et comme la semaine dernière, ils devraient se montrer mitigés : ceux de brut sont attendus en hausse de l'ordre de 1,7 million de barils alors qu'ils atteignaient déjà 363,1 millions de barils la semaine dernière, soit un niveau jamais vu depuis début novembre 2010.

A l'inverse, ceux d'essence devraient encore reculer comme tel est le cas depuis plus de deux mois maintenant, et alors que se profile la “driving season” (saison des départs en vacances et en week-end en voitures aux Etats-Unis). Ils étaient de 205,6 millions de barils la semaine passée, soit au plus bas depuis mi-juin 2009.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...