Bourse > Pétrole > Pétrole : La baisse continue, le brent sur les 112 dollars
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
54.04 -0.63 %
54.34Ouverture : 54.49+ Haut : 53.77+ Bas :
-0.55 %Perf Ouverture : 55.22Clôture veille : 44 361Volume :

Pétrole : La baisse continue, le brent sur les 112 dollars

tradingsat

(CercleFinance.com) - Les multiples éléments négatifs qui se liguent contre les perspectives de croissance et la confiance des marchés finissent par peser sur le cours du brut. Ce midi, le baril de Brent de Mer du Nord d'échéance septembre perd encore 0,8% à 112,8 dollars dollars, le WTI américain de même livraison rétrocédant 0,8% à 91,1 dollars.

L'assombrissement marqué des anticipations de croissance mondiale, Etats-Unis en tête, pénalise mécaniquement le brut dont la demande est intrinsèquement liée à la vigueur de la conjoncture.

D'ailleurs selon l'Energy Information Agency, les réserves commerciales américaines de brut ont augmenté de près d'un million de barils la semaine dernière à 354,98 millions de barils, ce qui est un peu inférieur aux attentes. Mais en pleine période estivale de “driving season”, ceux d'essence se sont nettement plus accumulés que prévu (+2,2 millions de barils à 215,179 millions), ce qui confirme la relative faiblesse de la demande du consommateur américain.

La faiblesse économique des Etats-Unis et les prix élevés du pétrole ne permettent pas de réduire significativement ces réserves, dont le niveau est utilisé comme un indicateur de demande : elles étaient déjà de 355 millions de barils début août 2010. Ceux d'essence étaient alors de 224 millions environ.

En outre, la Strategic Petroleum Reserve (SPR), les stocks d'urgence fédéraux américains qui composent la majeure partie de ceux sollicités par l'Agence internationale de l'Energie (AIE), ont baissé la semaine dernière de 4,5 millions de barils. La semaine précédente, ils avaient reculé pour la 1ère fois, mais de seulement 2,2 millions d'unités. La quantité de brut tirée des stocks d'urgence (non commerciaux) a donc fortement augmenté aux Etats-Unis la semaine dernière.

La “libération” de 60 millions de barils prélevés sur les stocks stratégiques des pays-membres de l'AIE avait été annoncé fin juin par l'agence. Elle porte sur le mois de juillet, mais la mobilisation de ces stocks et leur retour sur le marché prend du temps.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...