Bourse > Pétrole > Pétrole : L'or noir sans tendance à la veille du week-end
PétrolePétrole WBS - MP0000000WBSWBS - MP0000000WBS
51.51 +1.10 %
51.00Ouverture : 51.66+ Haut : 50.87+ Bas :
+1.00 %Perf Ouverture : 52.41Clôture veille : 43 057Volume :

Pétrole : L'or noir sans tendance à la veille du week-end

tradingsat

(CercleFinance.com) - Vers 13 heures, le baril de Brent de Mer du Nord livrable en décembre se tassait de 0,1% à 109,6 dollars quand le WTI américain de même échéance grimpait à peine de 0,2% à 86,27 dollars.

“Avec l'expiration prochaine du contrat novembre, de nombreux investisseurs ont liquidé leurs actifs, contribuant au recul des cours” explique Aurel BGC à l'appui de l'orientation du WTI hier. Le contrat novembre sur le WTI a effectivement terminé son existence hier, ce qui intervient plus tôt dans le mois pour le Brent.

Unique devise de négoce de l'or noir, le dollar se tient contre son principal concurrent, l'euro, autour de 1,3750 dollar l'euro depuis le début de la semaine. Dernièrement, le cours du pétrole a été soutenu par la reprise de l'euro contre le dollar, de 1,31 à 1,39 euro environ depuis le début du mois. Le prix du baril a tendance à monter quand le dollar baisse, et inversement.

La faiblesse actuelle de la tendance traduit l'attentisme des intervenants avant le conseil européen de dimanche 23 octobre, qui initialement devait avoir lieu le 17. Cependant, on sait depuis hier que l'accord franco-allemand sur les moyens supplémentaires à attribuer au FESF ne sera pas communiqué dimanche, mais “au plus tard” mercredi. Le sommet aura donc bien lieu, mais il risque de ne pas s'y passer grand-chose.

Malgré tout, le sentiment optimiste demeure quant à l'issue de la crise souveraine européenne. Comme le résume un cambiste nord-européen, “des rumeurs ont indiqué que la France veut doter le FESF d'un effet de levier via la BCE, quand l'Allemagne ne désire qu'augmenter les fonds du FESF par des garanties”. Un accroissement des fonds considérés (440 milliards d'euros actuellement) semble cependant inévitable, indique-t-il, mais on n'est plus sûr de la date à laquelle il sera décidé. Ce ne sera donc plus dimanche, mais après, la date-limite étant le sommet du G20 des 3-4 novembre.

Si ce facteur milite pour une hausse, d'autres viennent le modérer. La mort de Mouammar Kadhafi devrait tendanciellement renforcer le rythme de remise en route des capacités de production libyennes, tournées essentiellement vers l'Europe.

Copyright (c) 2011 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...